Maths, l'analyse du SNUipp-FSU dans les médias

Mis à jour le 13.02.18

Formation des enseignants, salaires à la hauteur, le SNUipp-FSU rappelle que pour mieux réussir en maths, la France doit mettre les moyens, valoriser le métier et faire confiance à l'expertise enseignante.

Sur France 2 #

"Il y a moins d'enseignants issus des filières scientifiques. Il y a une explication toute simple c'est que lorsqu'on a un Master 2 dans le domaine scientifique, on aspire à un salaire bien supérieur à ce qui est offert aux professeurs des écoles", Francette Popineau au 20 h de France 2 a expliqué combien la question de l'enseignement des maths était complexe et nécessite de réels moyens mis dans la formation, les salaires, la reconnaissance du métier. à voir ici à partir de 22 minutes 32:

France2

Sur RTL #

Le SNUipp était également sur le plateau de RTL pour rappeler les difficultés de l'enseignement des maths, les besoins en formation mais aussi l'expertise enseignante: "Les enseignants ont les aptitudes pour enseigner les mathématiques" et "ils ne vont pas être surpris par les préconisations du rapport car c'est déjà ce qui se passe dans les classes: manipulation et cheminement vers l'abstraction".

Sur Europe 1 #

Invitée de l'émission "Europe soir, le débat" de Frédéric Taddéï, Francette Popineau pour le SNUipp-FSU a expliqué que si les sciences cognitives pouvaient apporter aux enseignants, elles ne disent "rien de l'activité mentale de l'élève" qui peut être perturbée par bien d'autres facteurs. Par ailleurs, "l'école souffre des politiques qui font le yoyo, ces modifications sont très perturbantes pour l'école et pour les enfants". Il est temps d'offrir enfin aux enseignants une réelle formation initiale et continue et de baisser les effectifs des classes afin de rejoindre les moyennes des pays de l'OCDE. 

Dans Libération #

Le journal Libération dans son édition du 12 février recoupe également les annonces du rapport Villani par l'analyse du SNUipp dans son article "Enseignement des maths, peut mieux faire": "Ce rapport a le mérite de dresser un constat partagé par tous. Il est évident qu’il faut renforcer la formation… Cela fait tant d’années qu’on le réclame sans rien voir venir."

Dans L'Humanité #

L'humanité.fr mardi 13 février questionne ce rapport et pointe les moyens nécessaires. Pour le SNUipp: "On réinvente un peu l'eau tiède avec ces préconisations" et Francette Popineau, porte-parole souligne: « M.Villani avait évoqué de mieux payer les profs lorsque nous l'avions rencontré mais on a dû lui faire comprendre qu’il ne fallait pas en parler ».

Dans Le Café pédagogique #

Le site du Café pédagogique relaie l'analyse du SNUipp-FSU sur le rapport Villani, "Peu de surprises à la lecture des mesures relatives au premier degré. Les références aux trois phases d’apprentissage (manipulation, verbalisation, abstraction), à l’enseignement explicite, à l’importance de la numération et du calcul mental, au travail sur le sens des opérations figurent déjà dans les programmes de 2016".

Sur VousNousIls #

Le site VousNousIls a également demandé l'avis du SNUipp sur ces 21 préconisations: “il n’y a rien de nouveau sous le soleil, les PE sont nombreux à avoir recours à la manipulation d’objets, et dès la maternelle, les enfants apprennent le sens des opérations à travers des situations ludiques de partage”.