Le collège

Mis à jour le 20.06.17

Après leur cursus élémentaire, les jeunes de 11 à 15 ans sont scolarisés dans les collèges publics. Dans ces établissements, aux classes de la 6e à la 3e s’ajoutent un certain nombre de dispositifs destinés aux élèves à besoins spécifiques ainsi que , parfois, des sections d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA). En 2016, de nouveaux programmes entrent en vigueur. La mise en place de cycles dont un cycle 3 à cheval sur le collège et l’élémentaire instaurent des instances de concertation entre les personnels des deux champs.

Présentation générale #

Le collège unique est l'établissement de niveau secondaire qui, à l'issue de l'école élémentaire, accueille tous les enfants scolarisés. Les collèges publics sont des établissements publics locaux d'enseignement qui définissent et mettent en œuvre un projet d'établissement. Les enseignants sont des professeurs certifiés, ayant obtenu le CAPES, avec une spécialisation disciplinaire, ou agrégés, ayant obtenu l’agrégation. Certains professeurs, les PEGC, enseignent deux disciplines.

En savoir plus sur l’organisation du collège

Les classes #

Le collège réunit les élèves de la 6e à la 3e. Il est organisé en cycles pour lesquels sont définis des objectifs et des programmes nationaux de formation sur lesquels les enseignants fondent leurs enseignements.

CYCLE 3 : LE CYCLE DE CONSOLIDATION #

Le cycle 3 est à cheval sur l’école élémentaire et le collège :

CM1, cours moyen première année : élèves de 9 à 10 ans
CM2, cours moyen deuxième année : élèves de 10 à 11 ans
6e, première année de collège : élèves de 11 à 12 ans.

CYCLE 4 : LE CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS #

5ème, deuxième année de collège : élèves de 12 à 13 ans
4ème, troisème année de collège : élèves de 13 à 14 ans
3ème, quatrième année de collège : élèves de 14 à 15 ans.

LA LIAISON ÉCOLE-COLLÈGE #

Avec la création du nouveau cycle 3, à cheval sur l’école élémentaire et le collège, deux instances sont créées : le conseil de cycle et le conseil école collège.

Le conseil de cycle 3 #

Depuis la rentrée scolaire 2016, le conseil du cycle 3 accueille des professeurs exerçant en classe de 6e dans le collège du secteur de recrutement ; réciproquement, des professeurs de ces écoles peuvent participer aux conseils des classes de 6e du collège de leur secteur. Le but est d’anticiper et de prévenir les difficultés que peuvent rencontrer les élèves dans leurs apprentissages pour faciliter la réussite de tous.

Le conseil école-collège #

Le conseil école-collège se réunit au moins deux fois par an et établit son programme d'actions pour l'année scolaire suivante ainsi qu'un bilan de ses réalisations. Il doit contribuer à améliorer la continuité pédagogique et éducative entre l'école et le collège.
Le conseil école-collège comprend le principal du collège ou son adjoint, l’IEN de la circonscription, des personnels désignés par le principal du collège sur proposition du conseil pédagogique du collège, des membres du conseil des maîtres de chacune des écoles du secteur de recrutement du collège.

Le passage de l’école au collège est un moment clé de la scolarité et si pour grandir il faut franchir des étapes, il faut en limiter le caractère anxiogène. Il est donc utile de travailler la liaison école-collège qui doit prendre en compte une cohérence pédagogique, accompagner les élèves pour les aider à apprivoiser le changement et créer des échanges plus précis concernant les besoins spécifiques de certains élèves. Le conseil école-collège qui a vocation à mettre en œuvre des projets concertés ne fait pas toujours la preuve de sa capacité à relever ces 3 défis. Il est souvent vécu comme une instance supplémentaire qui nie les initiatives des équipes au profit de demandes institutionnelles. Le temps nécessaire et l’éloignement éventuel du lieu de réunion sont aussi à prendre en compte dans les difficultés à mettre en œuvre efficacement le conseil école-collège.

Pour le SNUipp-FSU ces deux instances de concertation ne peuvent fonctionner sans que du temps et des moyens soient dégagés pour que les professeurs des écoles puissent rencontrer leurs collèges du collège afin de mettre en place des projets et des objectifs de travail communs.

Les programmes #

Les programmes au collège définissent les connaissances essentielles et les méthodes qui doivent être acquises au cours du cycle par les élèves. Ils constituent le cadre national au sein duquel les enseignants organisent leurs enseignements en prenant en compte les rythmes d'apprentissage de chaque élève. De nouveaux programmes s'appliquent depuis la rentrée 2016.

Voir les programmes du collège

Le brevet #

Le diplôme national du brevet (DNB) évalue les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège. Un décret paru le 8 avril 2016 au BO fixe les nouveaux contours de cet examen qui s’il a trois épreuves finales, accorde une grande importance au contrôle continu. Il vient clore la scolarité obligatoire mais la poursuite des études ne dépend pas de son obtention.

L’accompagnement des élèves à besoins éducatifs particuliers au collège #

Au sein du collège, des dispositifs particuliers sont mis en place pour l'accueil et la scolarisation des élèves en situation de handicap, allophones ou issus de familles itinérantes et de voyageurs : ULIS (unité localisée pour l'inclusion scolaire), UPE2A ( unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants), UPS (Unités Pédagogiques Spécifiques). Ils permettent à ces élèves d’être scolarisés dans une classe ordinaire tout en bénéficiant d’un accompagnement spécifique.

LES UNITÉS LOCALISÉES POUR L'INCLUSION SCOLAIRE (ULIS)  #

Pris en charge par un enseignant spécialisé, les élèves trouvent dans ces classes à effectifs réduits des conditions adaptées à leur handicap avec la présence additionnelle d'un personnel AESH. La vocation de ce dispositif existant désormais de l'école au lycée est d'alterner les temps de regroupement avec des temps d'inclusion dans les classes ordinaires de l'établissement.

En savoir plus sur les ULIS

LES UNITÉS PÉDAGOGIQUES POUR ÉLÈVES ALLOPHONES ARRIVANTS (UPE2A) #

Les Unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants (UPE2A) permettent aux élèves non francophones nouvellement arrivés sur le territoire d’être inscrits dans une classe ordinaire tout en bénéficiant d’un enseignement renforcé en français langue seconde, en fonction de leurs besoins et de leurs acquis linguistiques et langagiers. Ces postes sont confiés de préférence à des enseignants volontaires et prioritairement aux enseignants ayant obtenu une certification complémentaire en français langue seconde.

En savoir plus sur les UPE2A

Les sections d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) #

LE PUBLIC CONCERNÉ :  #

Les SEGPA font partie intégrante des collèges et s'adressent aux élèves relevant d'un enseignement général et professionnel adapté (EGPA) défini par la circulaire n° 2015-176 du 28 octobre 2015 comme « présentant des difficultés scolaires graves et durables auxquelles n'ont pu remédier les actions de prévention, d'aide et de soutien. Ces élèves ne maîtrisent pas toutes les compétences et connaissances définies dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture attendues à la fin du cycle des apprentissages fondamentaux, et présentent des lacunes importantes qui risquent d'obérer l'acquisition de celles prévues au cycle de consolidation. (…) La SEGPA n’a pas vocation à accueillir des élèves au seul titre de troubles du comportement ou de difficultés directement liées à la compréhension de la langue française. » 

En savoir plus sur l’orientation en SEGPA

LA STRUCTURE : #

La circulaire de 2015 a redéfini les SEGPA et confirmé la présence de cette structure au sein du collège avec quatre divisions, de la 6e à la 3e. Elle encourage « des projets communs entre les classes de SEGPA et les classes de collège ».
La SEGPA est placée sous la responsabilité du chef d'établissement et d’un directeur adjoint chargé de SEGPA qui est responsable de l'organisation pédagogique et de l'animation de l'équipe enseignante. Celle-ci est constituée de professeurs des écoles spécialisés, de professeurs de collège et de professeurs de lycée professionnel pour les enseignements pré-professionnels en ateliers.

LES OBJECTIFS DE LA STRUCTURE :  #

« Par les méthodes pédagogiques spécifiques qu’ils (les enseignants) mettent en œuvre, ils permettent aux élèves qui bénéficient de la SEGPA de poursuivre leurs apprentissages tout en préparant leur projet professionnel. Les démarches pédagogiques utilisées prennent en compte les difficultés rencontrées par chaque élève et s’appuient sur ses potentialités pour l’aider à construire et à réaliser son projet de formation. »

Les objectifs d’enseignement adapté de la SEGPA sont donc de créer un climat de confiance et un contexte pédagogique rassurant et stimulant qui prend réellement en compte les difficultés de ces élèves particulièrement fragiles. Pour eux, il s'agit d'acquérir le socle commun de connaissances, de compétences et de culture à l'issue de la scolarité et de leur permettre d'accéder à une formation conduisant à une qualification de niveau V (CAP/BEP).

L’INCLUSION DES ÉLÈVES DE SEGPA #

Un des objectifs de la circulaire de 2015 est une mise en adéquation avec la loi d’orientation sur l’école inclusive passant par une meilleure intégration des élèves de SEGPA au sein du collège :

« Une organisation spécifique de la scolarisation des élèves du collège qui bénéficient de la SEGPA est mise en place avec à la fois un enseignement au sein de la SEGPA, des séquences d’apprentissage avec les élèves des autres classes et la mise en œuvre de projets communs entre les classes de SEGPA et les classes de collège ». 

 « Les élèves bénéficiant de la SEGPA participent à la vie de l’établissement et aux activités communes du collège : centre de documentation et d’information, clubs, foyer socio-éducatif, association sportive, comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté, travaux des délégués, voyages scolaires, etc. »

Si le principe d'un collège inclusif et donc la reconnaissance des élèves de SEGPA comme élèves à part entière du collège est partagé, le SNUipp-FSU s'oppose à ce que cela aboutisse à supprimer les postes ou à démanteler à terme la structure spécialisée.

LES ENSEIGNANTS SPÉCIALISÉS AU COLLÈGE#

Dans les dispositifs et structures destinés aux élèves à besoin spécifiques, les enseignants sont des personnels du premier degré titulaires d'une spécialisation (CAPSEIS, CAPASH ou, aujourd'hui, CAPPEI).

Pour en savoir plus, voir la page dédiée.

Des publications dédiées


Le SNUipp-FSU édite régulièrement des brochures à destination des personnels de l'ASH 2nd degré.

A retrouver dans la rubrique "Publications" du site.

Le dernier numéro sorti  fait le point sur l'utilité de l’enseignement adapté pour le système éducatif français. L'actu, des infos administratives et pratiques, des ressources sont aussi à découvrir.

28 juin 2017