Point de vue d'artiste

Mis à jour le 14.09.07

Alice, artiste plasticienne, a fait ses débuts d'intervenante à La Source, une association fondée par le peintre Gérard Garouste parce que « l'art n'est pas un luxe, mais une nécessité pour tous ».

- Comment définissez-vous votre intervention face à une classe ?

  • L'artiste dans son projet de création a pour but de motiver et de faire rêver suffisamment pour donner envie à chacun de s'investir. Dans une société très abstraite et virtuelle, il est aussi important de se reconnecter sur soi, sur son histoire, sur son environnement : la créativité implique ce retour sur soi. Avec les classes, c'est très particulier. Le temps étant limité, cela exige d'aboutir dans des échéances très précises. Il y a aussi de gros effectifs. C'est le groupe qui va être mis en valeur avec l'impératif de mettre en jeu l'esprit d'équipe et de faire s'associer rapidement les enfants. Finalement on trouve des identités de groupes très différentes -un peu comme des personnes différentes- et c'est très agréable.

- Comment percevez-vous le rôle de l'enseignant ?

  • L'enseignant est très important car il connaît les enfants : il peut expliquer les comportements ou arranger les situations. Il fait aussi preuve d'autorité, ce qui me permet de me consacrer plus à la créativité. Son investissement est variable. Mais c'est toujours enrichissant quand l'enseignant donne son avis, collabore. On peut faire des inter-séances, réajuster le projet. Je le vis comme un accompagnateur du projet.

- Quelle évaluation de ce travail de partenariat faites-vous ?

  • En fin de projet j'aime bien interroger les élèves et les enseignants sur ce qui a plu ou pas. Mais on ne se rend pas toujours compte de ce qui est appris sur le moment. Les élèves se sont investis par le jeu, par l'angoisse, par le rêve.. ils ne repartent pas tout à fait pareils. L'engagement de l'enseignant, c'est déjà en amont du projet : il y a eu souvent d'énormes batailles pour mettre en place le projet avec un très fort investissement personnel pour chercher les financements, par exemple. En fait chacun a sa place et l'enseignant est un facilitateur : il crée un espace où va intervenir l'artiste. Un facilitateur et un accompagnateur qui suit le projet afin que toutes les choses fonctionnent bien.