Le rendez-vous salarial avancé à la mi-juin

Mis à jour le 09.03.18

L'intersyndical le demandait, le gouvernement a finalement fixé à la mi-juin la date du rendez-vous salarial initialement prévu pour octobre 2018.

Les syndicats de la Fonction publique dont la FSU avaient écrit au gouvernementau ministre de l'Action et
des Comptes publics, Gérald Darmanin, et au secrétaire d'État Olivier Dussopt pour que les discussions autour des salaires n'attendent pas automne prochain mais soient avancées, si possibie au printemps. Le 9 janvier, le secrétaire d'État avait déclaré "ne pas l'exclure dans la mesure du possible". Ce ne sera cependant pas au mois de mars mais entre le 10 et le 20 juin que les organisations syndicales et le gouvernement se retrouveront.

Ce léger bougé répond au courrier de huit des neuf organisations syndicales représentatives envoyé le 15 décembre à Bercy. Elles réclamaient une ouverture rapide des discussions autour d’une augmentation réelle des salaires pour tous les agents après les coups portés tels le gel du point d’indice, le rétablissement de la journée de carence ou encore l’augmentation de la CSG. 

La FSU a pris acte dans un communiqué de cette nouvelle "date pouvant permettre des discussions avant que les
arbitrages budgétaires ne soient définitifs
." Toutefois, "cette annonce n'augure rien du contenu que le gouvernement
mettra dans ces négociations salariales
", a-t-elle temporisé, en rappelant qu'à ses yeux, la politique du gouvernement "depuis près d'un an n'a été qu'accumulation de mesures d'austérité, dégradant la situation des plus de 5 millions" d'agents."

Le 22 mars, sept des neuf organisations syndicales de la Fonction publique appellent à manifester, notamment pour réclamer une augmentation du pouvoir d'achat des fonctionnaires.