Des États généraux de la direction d'école

Mis à jour le 09.03.18

Allègement des tâches, aide administrative, indemnités, décharges sont au cœur des États généraux de la direction d'école du SNUipp-FSU. Après des réunions départementales, une synthèse nationale donne la parole aux directrices et directeurs le 27 septembre à Paris. Avec notamment l'intervention de Frédéric Grimaud sur les conditions de travail.

Classer les responsabilités de direction en six missions, soulager la charge de travail, améliorer la formation mais aussi la question du statut et des fusions d'écoles, telles sont les conclusions d'une mission flash de deux parlementaires qui ont auditionné le SNUipp-FSU parmi de nombreux personnels, associations, fédérations...
Ces questions seront au centre des États généraux de la direction d'école organisés par le SNuipp ce 27 septembre dans ses locaux rue Cabanis à Paris. Mais si le syndicat partage le constat de la mission sur les difficultés d'exercice de la fonction et le besoin d'améliorations, il alerte sur deux points du rapport des parlementaires. D'une part la proposition de créer un statut à part, inspiré de celui des chefs d'établissements du secondaire. Cela mettrait en péril la spécificité de l'organisation des écoles, tout comme la relation avec les équipes. D'autre part, la suggestion de fusionner écoles maternelles et élémentaires au profit d'écoles primaires sur tout le territoire et de les mettre "en réseau avec le collège de secteur" ne serait pas sans conséquence sur les écoles comme sur les élèves. 

Pour le SNUipp-FSU, les réponses aux préoccupations des directrices et directeurs ne passent pas par la création d'un statut mais bien par des améliorations concrètes de leurs conditions de travail (décharges, aides administratives, formation...)

La journée s'organisera autour de deux grands axes : les conditions de travail d'une part et les réformes prévues par le gouvernement. Frédéric Grimaud, ergonome, interviendra sur la réalité du métier au quotidien et toute la journée des directrices et directeurs témoigneront de leur situation, de leurs difficultés et de leurs revendications : allègement des tâches, aide administrative, reconnaissance indemnitaire., temps de décharge..

Seront également abordés les injonctions et contrôles hiérarchiques incessants, les tableaux de bords élaborés hors de tout cadre, les pressions et sollicitations des collectivités territoriales en augmentation constante qui détournent trop souvent la direction de ses fonctions d’animation et de coordination d’équipe.

Des outils

Pour nourrir la réflexion, des rencontres se sont tenues dans tous les départements en juin pour analyser le présent, débattre de l’avenir et questionner l’évolution de la fonction. Quelles missions pour la direction et quel fonctionnement pour l’école ? Quelle organisation pour l’école dans les territoires ? un statut est-il la bonne réponse ? Une brochure spéciale Quelle direction  pour l'école? permettait d'alimenter les discussions.

Quelle direction pour l'école?

 Et un 8 pages spécial était joint au Fenêtres sur cours du 4 septembre:

Huit pages spécial direction

Une enquête en ligne

La direction d’école est au centre de toutes les attentions et avec elle, plus globalement, la transformation du système éducatif dans le 1er degré. Des discussions sur les évolutions de la direction sont à l’agenda du ministre pour 2019 et à l’occasion de ses États généraux, le SNUipp-FSU lance une enquête flash auprès de l’ensemble de la profession.

Renseigner l'enquête

enquête en ligne