Partout, faire reculer la misère !

Mis à jour le 17.10.17

La FSU demande au gouvernement d’agir réellement contre la pauvreté en s'attaquant à ses causes et en débloquant les moyens financiers nécessaires à une politique sur le long terme.

Dans un communiqué daté du 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, la FSU salue le travail de l’ensemble des agents publics qui au quotidien travaillent auprès des populations les plus vulnérables. Elle s'inquiète de l’orientation actuelle du budget de l’État qui ne prévoie pas les investissements nécessaires pour permettre aux services publics de jouer tout leur rôle dans la lutte contre la pauvreté qui touche aujourd’hui 8,8 millions de personnes en France, dont trois millions d’enfants. Elle demande donc au gouvernement de se donner les moyens d’agir réellement en s'attaquant aux causes et en débloquant les moyens financiers nécessaires à une telle politique sur le long terme.

Du chant place du Trocadéro

Pour célébrer les trente ans de la journée mondiale du refus de la misère, à l'initiative d'ATD quart monde, on chantera à Paris, place du Trocadéro, autour de chorales et d'artistes. Réseaux sociaux et radios relaieront l'événement partout dans le monde. Rendez-vous à 18 heures.