Les raisons du 22 mars #3

Mis à jour le 13.03.18

min de lecture

Pas plus de 25 élèves par classe

La taille des classes a une incidence directe sur la réussite des élèves et les conditions de travail des enseignants. La réduire permet plus aisément le travail sur le langage dès la maternelle et jusqu'au cycle 3, le travail de groupes, les manipulations et le suivi de chaque élève.
Les 3 881 postes créés pour la rentrée prochaine ne permettent pas d'assurer la mesure de dédoublement en éducation prioritaire tout en maintenant les « Plus de maîtres », en abondant les RASED où en abaissant les effectifs partout où c'est nécessaire. Pour le SNUipp, il ne doit pas y avoir plus de 25 élèves par classe et pas plus de 20 en éducation prioritaire.

effectifs

Se mobiliser le 22 mars, c’est revendiquer plus de moyens pour l'école.