Les raisons du 22 mars #2

Mis à jour le 13.03.18

min de lecture

Plus de contractuels, moins de fonctionnaires

La précarité est déjà importante dans la Fonction Publique où un agent sur cinq est aujourd'hui recruté sur contrat (CDD, CDI ou contrat aidé). La volonté du gouvernement de recruter plus massivement « sous contrat » est une remise en cause du statut de fonctionnaire, avec des conséquences en termes de salaire, de temps incomplets imposés, de déroulement de carrière et de possibilités de formation.
Autant d'aspects qui nuisent au maintien et au développement de services publics de qualité sur tout le territoire. L'Éducation nationale n'est pas en reste et recrute elle aussi des contractuels enseignants et non enseignants.

précaires 2

Se mobiliser le 22 mars, c’est agir pour une Fonction publique efficace qui assure toutes ses missions auprès de tous les citoyens, sur tous les territoires. Les agents de l'Etat doivent être recrutés par concours, avoir un statut de fonctionnaire pour garantir la pérennité des services publics.