« Les autres en tête, je roule pour ma planète »

Mis à jour le 01.09.20

min de lecture

Parce que justice sociale et environnementale sont indissociables, cette année, ATD Quart Monde et ses partenaires dont le SNUipp-FSU ont choisi cette double thématique pour célébrer la Journée mondiale du refus de la misère le 17 octobre 2020. Ils produisent un « kit » pédagogique à destination des écoles.

Tout comme face à la crise de la COVID-19, les françaises et les français ne sont pas égaux face aux conséquences du changement climatique et de la transition écologique. Les personnes en situation de grande pauvreté ont durement vécu le confinement dans des logements souvent trop petits et parfois insalubres.  Il faut aussi savoir qu’à ce jour, 3 200 000 d’enfants, soit environ un sur cinq, vivent en France sous le seuil de pauvreté . Ces enfants sont aussi des élèves qui ont retrouvé le chemin de l'école, une école qui peut beaucoup pour eux, mais qui ne peut pas tout.

Assurer à tous et toutes un logement décent où chacun ait son espace de vie, donner accès à un emploi digne en ces temps de chômage massif aux parents de ces enfants, garantir des services publics de qualité - dont l’école évidemment - pour que les enseignants puissent mieux lutter contre les effets des inégalités et aider les plus fragiles, devraient logiquement figurer parmi les priorités. Il n’en est rien dans les choix économiques actuels.

ATD Quart Monde et ses partenaires agissent à transformer la société en partant de l'expérience et du savoir des plus pauvres, ces "invisibles" qui résistent et qui prendront la parole le 17 octobre au Trocadéro et partout en France.
Un dossier pédagogique pour travailler le thème en classe, recueil d’informations et de propositions d’activités, est à disposition des personnels enseignants .  

Affiche Atd