Dénoncer l'austérité, défendre les fonctionnaires

Mis à jour le 09.11.17

Le ministère a confirmé les mesures budgétaires qui vont toucher l’ensemble des fonctionnaires. Le SNUipp poursuit avec la FSU la construction de nouvelles mobilisations. Par ailleurs le gouvernement met en œuvre une politique d’austérité et de précarisation qui met à mal la solidarité et les cohésions sociales.

L’importante mobilisation des fonctionnaires lors de la journée d’action du 10 octobre à laquelle l’ensemble des organisations syndicales de la fonction publique avait appelé, n’a pas suffi, le gouvernement reste sourd aux revendications portées dans la rue. Il a confirmé, lors du rendez-vous salarial décalé au 16 octobre, l’ensemble des arbitrages budgétaires annoncé : jour de carence, gel du point d’indice, simple compensation de la CSG pour les actifs et report d’un an de l’application des mesures PPCR à venir, à savoir le transfert prime/ points pour les catégories A à compter de janvier 2018, la revalorisation indiciaire prévue en janvier 2019 et le passage en catégorie A des personnels sociaux. Avec ces mesures injustes, c’est l’ensemble des fonctionnaires qui paie la politique d’austérité, en particulier les femmes et les catégories les plus faibles. Et pourtant les moyens existent. Pour preuve : les mesures fiscales en faveur des plus riches, réforme de l’ISF et flat tax sur les dividendes, représentent plus de 5 milliards de cadeaux fiscaux.Le gouvernement a clairement choisi de renforcer les inégalités et c’est inacceptable. Le 6 novembre devant Bercy, les organisations syndicales de la Fonction publique ont refusé de siéger lors du CCFP (conseil commun de la FP) pour dénoncer le mépris du gouvernement. Lors de sa nouvelle réunion, les organisations ont unanimement voté contre les textes concernant la compensation de la hausse de la CSG et le report d’un an des mesures PPCR. L’intersyndicale de la Fonction publique va se réunir fin novembre pour poursuivre son action afin d’obtenir une réorientation de cette politique en faveur des services publics et leurs agents. Le SNUipp et la FSU y porteront une nouvelle étape de mobilisation des fonctionnaires.

Mobilisation le 16 novembre


Sur le plan interprofessionnel les revendications s’élargissent et dépassent la seule loi travail 2 avec une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle le 16 Novembre. Le SNUipp-FSU appelle les enseignants à s’emparer de cette journée, sous les formes choisies localement et à participer aux manifestations et aux rassemblements organisés pour dénoncer cette politique d’austérité et de précarisation qui met à mal la solidarité et les cohésions sociales. Plus globalement le SNUipp et la FSU défendent une indispensable convergence des luttes du secteur public et du secteur privé, des actifs et des retraités, des jeunes, pour exiger des choix politiques courageux en termes de répartition des richesses et de lutte contre les inégalités sociales.