Canicule : le ministère réinvente l’eau fraîche

Mis à jour le 23.06.17

Les recommandations du ministère pour faire face aux fortes chaleurs ne suffiront pas à faire baisser la température dans les classes.

Alors que la température monte dans les écoles, les recommandations du ministère viennent de tomber. «Ne pas surexposer les élèves au soleil, leur donner à boire de l’eau à température ambiante tout en veillant à sa qualité (sic), garder les enfants dans une ambiance fraîche…» Autant de consignes marquées au sceau d’un incontestable bon sens mais qui apportent un réconfort très limité aux élèves et à leurs enseignants. Dans des bâtiments scolaires qui souvent ne sont pas conçus pour faire face à la possibilité d’épisodes de forte chaleur, avec des températures qui peuvent atteindre plus de 30° dans les classes ou les salles de sieste des écoles maternelles, les suggestions de la rue de Grenelle risquent fort de ne pas suffire à faire baisser le thermomètre.

Réfléchir les infrastructures

À quand la conception de bâtiments collectifs bénéficiant de systèmes de ventilation ou de climatisation comme il en existe pourtant dans bien d’autres administrations publiques ou infrastructures privées ?
Et au moment où le ministère parle à nouveau d’une refonte du calendrier scolaire avec des périodes de travail sur le mois d’août, il lui faudra aussi réfléchir à des recommandations plus conséquentes…