Action pour les contractuels

Mis à jour le 08.11.17

Un rassemblement devant le ministère de l'Action et des comptes publics était organisés à l'appel de la FSU le 8 novembre pour défendre les droits des contractuels de la Fonction publique. La campagne du SNUipp-FSU pour préserver l'aide administrative à la direction d'école continue.

Aujourd'hui, un agent sur cinq n'est toujours pas titulaire dans la Fonction publique. Il s'agit des contractuels de droit public ou encore des personnels recrutés en contrat unique d'insertion (CUI). Une grande disparité de statuts mais une même précarité et la demande de conditions de travail plus justes. C'est pour "connaître leurs droits et lutter pour les défendre " que la FSU organisait deux journées de mobilisation et d'action nationale mardi 7 et mercredi 8 novembre.

Une rencontre nationale a permis d'informer ces contractuels sur leurs droits, de faire un bilan de leurs conditions d'emploi et de lister leurs revendications en termes de titularisation comme de rémunération.  
Le lendemain, un rassemblement était organisé devant le ministère de l'Action et des comptes publics. Une délégation a été reçue au ministère.

Emplois aidés, l'action continue

Les directrices et directeurs d'école qui attendent toujours des mesures significatives pour alléger leurs tâches administratives sont frappés de plein fouet par le suppression des emplois aidés. La campagne du SNUipp-FSU pour retrouver ces aides administratives continue. Le syndicat invite directrices et directeurs à différer un certain nombre de tâches dès lors qu'elles ne concernent pas directement les élèves.

Enfin, dans un communiqué commun, l'intersyndicale 1er degré déplore l'absence de réponse du ministre à sa demande de maintien et de retour des emplois aidés sur leurs emplois. Les syndicats continuent à demander qu'ils bénéficient d'une formation qualifiante dans la perspective d'accéder à un emploi statutaire. Ils réclament enfin que toutes les écoles bénéficient d'une aide administrative pérenne.