Indemnités des PsyEN : enfin !

Mis à jour le 13.11.17

Les textes sur le régime indemnitaire des psychologues de l’Éducation nationale sont parus le 11 novembre. L'aboutissement de plusieurs semaines d'interventions du SNUipp-FSU et du SNES-FSU auprès du ministère.

Il aura fallu de multiples interventions du SNUipp-FSU et du SNES-FSU auprès du ministère de l’Éducation nationale et de Bercy, une pétition signée par plus de 1 200 psychologues de l’Éducation nationale, pour qu’enfin les textes réglementaires fixant leur régime indemnitaire soient publiés. Le 11 novembre paraissaient le décret et l’arrêté pour l’indemnité de fonction ainsi que le décret modifié pour l’indemnité de tutorat. Une parution qui fait suite à une ultime rencontre rue de Grenelle le 9 novembre.

Indemnité de fonction

Les psychologues du 1er degré bénéficient désormais d’une indemnité de fonction de 2 044,19€. Elle correspond au montant cumulé de l’ISAE et de l’indemnité de fonction particulière (IFP) que percevaient les titulaires du Diplôme d’État de psychologie scolaire (DEPS). Cette nouvelle indemnité de fonction règle définitivement le problème des psychologues non titulaires du DEPS qui ne percevaient pas l’IFP.

Indemnité de tutorat

Le décret instituant l’indemnité de tutorat a été de son côté modifié afin d’y intégrer les psychologues de l’Éducation nationale qui accueillent des stagiaires. Cette indemnité de tutorat se monte à 1 250€ annuel.

Indemnité de l’éducation prioritaire

Le décret de 2015 sur les indemnités REP et REP+ doit lui aussi être actualisé en y intégrant la catégorie "Psychologue de l’Éducation" nationale pour que ceux-ci continuent à les percevoir. A l'occasion de l'audience du 9 novembre au ministère, le cabinet a indiqué que le versement pouvait se faire même si ce décret de 2015 n'était pas encore toiletté.

Régularisation des salaires

Depuis septembre, dans certaines académies et en l’absence de publication de ces textes réglementaires, les indemnités n’étaient pas versées aux PsyEN. Cette situation devrait être régularisée sur la paye de novembre avec effet rétroactif au 1er septembre.

L’opiniâtreté du SNUipp-FSU et du SNES-FSU ont fini par payer dans ce dossier. Les deux syndicats, qui présentent des listes communes partout en France à l'occasion des élections professionnelles, poursuivent leur engagement dans la défense et la promotion des intérêts des psychologues de l’Éducation nationale. Ils invitent les personnels à voter massivement lors de ce scrutin.