"Vivons le paysage", le palmarès

Mis à jour le 06.04.18

"Vivons le paysage", plus de 170 classes de toute la France se sont inscrites et ont rivalisé de créativité pour répondre à l'invitation. Le jury a eu fort à faire pour les départager. Les élèves de la maternelle de Coutençon (77) remportent le premier prix pour leur travail sur les châteaux d'eau. Le SNUipp-FSU co-organisateur tient à féliciter toutes les classes participantes.

"Vivons le paysage", paysage qui nous entoure ou que l'on aimerait découvrir... décor qui se module au fil du temps, des saisons ou des projets de ville, le thème du concours invitait encore plus qu'à l'accoutumée cette année au voyage. Les dizaines de classes participantes, de la maternelle au cycle 3 en ont exploré les chemins, dans un travail au long cours mêlant les arts, la littérature, la géographie. "C'est un véritable levier dont se saisissent les enseignants et les classes pour mener un projet qui mobilise et valorise le travail ", remarque Fatima Akkacha, de la Ligue de l'enseignement, co-organisatrice avec la Bibliothèque nationale de France (BnF), le SNUipp-FSU, le Café pédagogique , la ville de Paris, les éditions  Rue du monde, l' École des loisirs Actes sud junior Thierry Magnier et Le Rouergue jeunesse.

Aussi le jury a-t-il eu quelques cas de conscience pour départager les productions finales qui lui sont parvenues.

92

L'engagement des élèves comme critère numéro 1

"J'ai été très sensible aux projets qui ont permis à des classes de découvrir l'environnement dans lequel elles vivent et auquel elles ne prêtaient pas forcément attention, le premier cercle ", témoigne Fatima Akkacha, "J'ai cherché les prises de position des classes car parfois à trop vouloir en dire on se perd ", complète Caroline Doridot de la BnF. L'implication réelle des élèves a également guidé nombre de choix. "C'est important qu'ils se soient emparés du projet et qu'on retrouve leur expression ", insiste Coline Ribue de l'École des loisirs. La durée du travail sur l'année, l'interdisciplinarité, la participation des partenaires de l'école, parents, personnel municipal ont également pesé. Tout comme "la recherche de matières pour représenter le paysage et les approches multisensorielles avec des odeurs, des sons ". 

à noter cette année : le nombre d’œuvres numériques, 17 au total avec des balades sonores, des ombres chinoises, des marionnettes.

Vidéo d’œuvres reçues

Reportage dans le prochain "Fenêtres sur cours"

Le prochain numéro de Fenêtres sur cours, à paraître en mai, consacrera un reportage détaillé au travail de la classe lauréate : les élèves de PS-MS-GS de Coutençon (77) qui ont travaillé sur le château d'eau près de leur école et l'ont transporté dans leur univers pictural:

127