Redoublement : la fausse bonne solution

Mis à jour le 14.12.17

Le Conseil supérieur de l’éducation (CSE) se prononçait le 14 décembre sur un projet de décret visant à rendre le redoublement moins exceptionnel. Le SNUipp-FSU s’est opposé à une disposition inutile, injuste et qui ne règle en rien la question de la difficulté scolaire.

Redoublement, le retour ? S'il existait encore dans les classes, il ne devait être proposé qu'à titre exceptionnel depuis la loi d'orientation de 2013 et son taux avait fortement baissé. Un nouveau décret était présenté ce 14 décembre au Conseil supérieur de l'éducation, dans le but d'en assouplir les modalités. Un signal fort en direction des familles, mais une mesure qui passe à côté des véritables enjeux si l’on veut vraiment lutter contre l’échec scolaire.

À côté du sujet

Tous les travaux de la recherche en éducation, toutes les études comparatives internationales montrent son inefficacité sur les progrès des élèves et son impact psychologique négatif sur les enfants. Le Cnesco le rappelait également en 2015 : « Le redoublement n'a au mieux pas d'effet et peut même s'avérer nocif pour la réussite scolaire des élèves et pour le développement de leur estime de soi. » Il contribue également à creuser les inégalités puisqu'il touche majoritairement les élèves de milieux défavorisés. Sur le terrain, les équipes enseignantes savent en revanche combien les dispositifs pédagogiques, aidés de moyens supplémentaires tels que le Rased et le Plus de maîtres, peuvent apporter des réponses à la difficulté scolaire, bien plus que le redoublement qui ne s’intéresse pas aux causes de ces difficultés. Mais là-dessus, le ministre n’a rien à proposer.

Saison des vœux

Au cours des discussions du CSE, la FSU a présenté un vœu soutenu par le SE-Unsa, le Sgen-CFDT et la FCPE, revendiquant qu’au lieu d’une mesure inutile et inefficace « soient apportées des réponses pour que l'école puisse prendre en charge la difficulté scolaire. » Il demande « une baisse des effectifs par classe dans toutes les écoles, le rétablissement des RASED, le déploiement du plus de maîtres que de classes et une formation des enseignants au repérage de ce qui fait obstacle aux apprentissages à l'intérieur de la classe et à la construction de réponses pédagogiques adaptées. »

Les votes

- Sur le vœu présenté par la FSU : Pour 47 Contre 1 Abstention 11 Refus de vote 9

- Sur le texte du décret Redoublement : Pour 11 Contre 42 (Dont le SNUipp) Abstention 13 Refus de vote 1