Le SNUipp-FSU interrogé sur la maternelle

Mis à jour le 28.03.18

min de lecture

Scolarisation obligatoire à 3 ans, assises de la maternelle : beaucoup de questions posées au SNUipp-FSU

à la veille des Assises de la maternelle, la lettre ouverte au ministre initiée par le SNUIpp-FSU et signée de neuf autres organisations du monde éducatif a été citée par Le Monde , évoquant les doutes sur ces deux jours d'échanges alors que les décisions semblent déjà prises: « D’un exposé à l’autre, il n’y a guère de débat, mais l’expression d’une culture de l’entre-soi. »

Et l'ouverture des assises avec l'annonce de l'instruction obligatoire dès 3 ans a généré de nombreuses questions posées au SNUipp, sur les plateaux de Sud radio , Franceinfo ou RMC . Beaucoup d'articles analysent cette décision et ses répercussions comme dans Le Télégramme VousNousIls du 22 mars et du 30 mars, Le Parisien , Libération , L'Obs. "Pour nous, la scolarisation à trois ans n'est pas le sujet, elle se fait déjà par adhésion", a réagi Francette Popineau, co-secrétaire générale et porte-parole, "la vraie question est plutôt: comment on s'y prend ? Avec combien d'élèves par classe, quels investissements, quelles formations pour les profs ?" Une meilleure reconnaissance des Atsm est salué mais le SNUipp précise sur BFM que les missions doivent être "bien différenciées parce qu'il ne faudrait pas croire que si le maître est absent, l'Atsem peut le remplacer".