Et si on parlait pratique?

Mis à jour le 05.06.18

Valoriser et questionner les pratiques de classe pour en faire un patrimoine professionnel

« Pas de métier sans gestes et sans règles du métier » nous dit Olivier Maulini. Quand la formation initiale s’appauvrit, quand la formation continue disparaît, où et comment réfléchir sur ses pratiques de classe, les adapter aux prescriptions institutionnelles, aux évolutions sociales et technologiques, mais aussi mesurer leur efficacité particulièrement auprès de ces élèves qui résistent ? Le chercheur suisse invite enseignants et enseignantes à se montrer prudents et patient et à ne pas sous-estimer « la complexité de la relation pédagogique. »

La vidéo

Olivier MAULINI est professeur associé à l’Université de Genève. Il est responsable du laboratoire Innovation-Formation-Éducation (LIFE) et intervient dans la formation des enseignants, des formateurs et des directeurs d'établissement. Ses recherches portent sur les pratiques pédagogiques et les institutions scolaires, le travail, le métier et la formation des enseignants, les rapports entre savoirs, école et société. Dernier ouvrage paru : « Comment changent les formations d'enseignants » (Ed De Boeck, 2017). avec Julie Desjardins, Jacqueline Beckers, Pascal Guibert.

L'interview complète

Maulini chapeau