Mayotte : l'explosion

Mis à jour le 26.03.18

Depuis cinq semaines, l'île de Mayotte est secouée par une nouvelle crise. Tous les indicateurs sociaux sont au rouge sur ce petit territoire français au large de l'Afrique. Quelques clés pour mieux comprendre et des propositions pour avancer.

Mayotte fait à nouveau la Une de l’actualité. Grève générale, manifestations, blocages… L’île est en ébullition depuis cinq semaines, en butte à des problèmes récurrents de pauvreté, de chômage et d’insécurité. Le 101e département français bat en effet les records de sous-développement des régions françaises et de l’Union Européenne. Il est en proie à une démographie exponentielle avec une population multipliée par 10 en cinquante ans et un taux de fécondité record. Au cœur du phénomène, l’explosion migratoire venue des îles voisines indépendantes, vivant dans une misère endémique. Le nombre de personnes en situation irrégulière est évalué à 45 % par le ministère de l’outre-mer, dont une grande part issue des Comores.

Développer les services publics

Comment faire avancer les choses ? Plutôt que l’enclavement et le renforcement des mesures sécuritaires qui semblent être la piste choisie par le gouvernement, élus mahorais, collectifs citoyens et syndicalistes impliqués dans la résolution du conflit penchent vers un développement des solutions de co-développement avec les Comores et un renforcement du service public. Au plan éducatif, le SNUipp-FSU Mayotte souligne l’importance du développement des infrastructures scolaires et de la scolarisation de tous les enfants dès trois ans. La FSU vient d’adresser un courrier en ce sens au Premier ministre.