Je suis PEGC

Mis à jour le 06.03.17

Au 1er octobre 2016, 1543 professeurs d’enseignement général de collège (PEGC) exerçaient encore au collège. Ce « corps » d’enseignants du second degré a un statut particulier hérité de l’histoire de l’école. Il est en « extinction » comme le dit la loi c’est à dire voué à disparaître au fil des départs en retraite, mais ses personnels, actifs comme retraités, ont encore des droits à faire valoir. Le secteur collège du SNUipp-FSU défend les conditions de travail des actifs au sein d’un collège de la réussite pour tous. Il est aussi très attentif aux conditions de vie des PEGC retraités.

Histoire des PEGC  #

Les corps des PEGC ont été créés en 1969 et sont historiquement la suite des professeurs de cours complémentaire devenus, après la réforme Berthoin de 1959, professeurs de collège d'enseignement général. Les années 60 et 70 ont été marquées par ce qu’on a pu appeler « l’explosion scolaire » et entre 1965 et 1975, ont été construits 2 345 collèges, trois tous les deux jours ! La demande d’enseignants est pressante et, pour y répondre, l’État crée les centres de formation et le corps des PEGC. Les PEGC vont « cohabiter » avec diverses catégories de professeurs, dans des conditions de grande inégalité : différences de salaires et d’horaires hebdomadaires. Rapidement, les PEGC passent de 23 à 21 heures de cours par semaine et obtiennent un statut de cadre A mais ils devront attendre les années 90 pour que leurs horaires soient alignés sur ceux des professeurs certifiés à 18 heures.

Il restait à réaliser l’uniformisation des salaires. Suite au décret du 18 septembre 1989, la hors-classe voit le jour, puis la classe exceptionnelle suite au décret du 24 mars 1993.

Les corps des PEGC ont été mis en extinction suite à l’arrêt du recrutement en 1986 avec le décret n° 2003-1262 du 23 décembre 2003. Les corps académiques des PEGC voient leurs effectifs se réduire régulièrement : de 87 000 en 1986, on est passé 12 818 en 2006 et 3 668 en 2012. Aujourd’hui, on compte 1 543 PEGC en exercice.

Le PPCR est allé dans le sens des revendications du SNUipp-FSU en diminuant les durées d'échelon de la classe exceptionnelle mais le calendrier (2017-2020) est trop étalé dans le temps. Ainsi deux tiers des PEGC seront partis en retraite en 2020, il aurait donc été urgent d'anticiper la date d'entrée dans la nouvelle grille au 1er septembre 2017. De plus, il n'y a aucune revalorisation indiciaire pour tous les PEGC en classe normale et hors classe ainsi qu'aux échelons 1 et 2 de la classe exceptionnelle. Les modalités de changement de grade restent inchangées et des enseignants ne peuvent donc pas accéder à un grade supérieur si avis défavorable de leur recteur. Enfin, les PEGC, enseignants de catégorie A, sont exclus du dispositif classe exceptionnelle créé pour cette catégorie.

Les corps des PEGC ont été mis en extinction suite à l'arrêt de recrutement en 1986.
Leur nombre diminue donc progressivement. De 87 000 en 1986, ils sont passés à 12 818 en 2006 et 3 668 en 2012. Aujourd'hui, on en compte 1 543 en exercice.

Statut et missions #

Les professeurs d’enseignement général de collège (PEGC) ont la particularité de bénéficier d'un statut national dans la catégorie A de la fonction publique d 'État, mais d'appartenir à des corps académiques.

Une autre spécificité par rapport aux autres corps d'enseignants du collège (les professeurs certifiés et les professeurs agrégés) est d'assurer, normalement, ce service d'enseignement dans deux disciplines. Seuls les PEGC de technologie ont une seule discipline à enseigner.

Sections Discipline 1 Discipline 2
I Lettres Histoire-Géographie
II Lettres Allemand
II Lettres Anglais
III Mathématiques Physique
IV SVT Physique
V Lettres Latin
VI Lettres EPS
VII Mathématiques EPS
VIII SVT EPS
IX Lettres Musique
X Mathématiques Musique
XI Lettres Arts plastiques
XII Maths Arts Plastiques
XIII Technologie

Carrière et promotions dans le grade #

Carrières PEGC

Du fait de l’extinction des corps de PEGC, la plupart (96,44%) sont en classe exceptionnelle. La promotion se fait à l’ancienneté.

Déroulement de carrière#

Le tableau est consultable ici.

Chaque année, paraît une note de service donnant les modalités d'accès à la hors classe ou la classe exceptionnelle des PEGC.

Le calendrier PPCR qui devait s'étaler jusqu'au 1er janvier 2020 peut être reporté par le gouvernement actuel.

Le passage de la hors classe à la classe exceptionnelle est soumis à un tableau d’avancement avec un classement selon un barème qui prend en compte l’ancienneté dans le grade et les avis du chef d'établissement et de l'IPR. Il faut également être au moins au 5e échelon de la hors classe.

Le passage de la classe normale à la hors classe est possible de la même manière à partir du 7e échelon.

Le secteur collège du SNUipp-FSU revendique l’extinction effective de la classe normale et de la hors classe avec assimilation aux retraités, des mesures pourtant actées par le ministère. Il revendique également des aménagements de fin de carrière, notamment par un retour à la cessation progressive d’activité (CPA).

Retraités #

De nombreux PEGC retraités sont pensionnés sur la base du grade classe normale ou hors classe et n'ont donc, de ce fait, pratiquement pas bénéficié des mesures de revalorisation de 1989.

Le SNUipp-FSU revendique l'extinction effective de la classe normale et de la hors classe accompagnée de mesures d'assimilation pour les PEGC partis en retraite avec l'un de ces grades.

Revalorisation des retraites.

L'augmentation des retraites intervient normalement au 1er octobre de l'année en cours depuis 2014. L'augmentation est conditionnée par l'inflation.

Pour 2017, le gouvernement a prévu une revalorisation de 0,8% ce qui correspond à la hausse des prix pour les douze derniers mois. Une augmentation qui ne compensera dans tous les cas que partiellement la future hausse de la CSG de 1,7 point en janvier 2018 pour les retraités concernés par cette mesure (environ six retraités sur dix). Cette hausse de la CSG ne devrait pas influer sur les "petites retraites". Mais elle s'ajoute à une liste déjà longue d'attaques: suppression de la demi part fiscale pour les veuves et veufs, fiscalisation de la majoration familiale, blocage des pensions depuis plus de quatre ans.

Promotions de corps #

Les PEGC ont la possibilité d’intégrer le corps des certifiés par liste d’aptitude selon des modalités définies dans un décret datant de juillet 1972. En pratique, peu de PEGC y ont recours.

C’est un décret de 1972 qui fixe les modalités d’accès au corps de certifiés par liste d'aptitude.

Mouvement #

Inter-académique #

Les PEGC candidats à la mutation participent aux opérations du mouvement conformément aux dispositions d’une note de service qui paraît chaque année et qui en fixe les modalités et le calendrier.

Les résultats du mouvement inter académique sont présentés à un groupe de travail mixte (administration du ministère et organisations syndicales). Le secteur PEGC du SNUipp-FSU participe à cette réunion et informe les collègues du résultat les concernant dès l’issue de la réunion.

Intra-académique #

À l'issue de ces opérations, les professeurs d'enseignement général des collèges participent au mouvement intra-académique de l'académie obtenue. Une circulaire rectorale en fixe le calendrier et les modalités.

La CAPA des PEGC #


Dans chaque académie siège une commission administrative paritaire académique (CAPA) compétente à l’égard des PEGC. Elle est composée à parité de membres de l’administration et de représentants du personnel. Les élus PEGC de la FSU (SNUipp et SNES) sont majoritaires nationalement dans cette instance.

Les publications spécifiques #

Le SNUipp-FSU publie régulièrement « Les PEGC, le collège »  un bulletin d’informations trimestriel à destination des PEGC.

Le dernier numéro :

PEGC snu

 

Contacts #

Pour tout renseignement, contacter le secteur national "PEGC –Collège" :
Bruno LAULAN, Odile MARCHAL, Élisabeth ROUET, Dominique ROYER, Philippe RUDANT.
Tel : 01 40 79 50 75
Mail : college@snuipp.fr
Adresse : SNUipp-FSU / Secteur PEGC
128, Bd Auguste Blanqui - 75013 Paris