ASH
Sept grands principes pour une SEGPA de la réussite de tous
25 mars 2015

Alors qu’une nouvelle circulaire sur les orientations pédagogiques des SEGPA va être mise en discussion, le SNUipp-FSU avance quelques grands principes pour l’avenir de cette structure qui participe à la réussite des élèves en grande difficulté scolaire

Dans un contexte de réforme des collèges et du nouveau cycle III (CM1-CM2, 6ème), la SEGPA est une voie originale qui propose un enseignement de collège adapté, accueillant des élèves en très grande difficulté scolaire. Sa structure et sa cohérence sont autant de points d’appui pour la réussite des élèves dans la poursuite de leur scolarité, et dans leur accès à une formation qualifiante de niveau V comme le précise le dernier rapport Delaubier sur la grande difficulté scolaire.

En plus de lutter efficacement contre le décrochage scolaire, elle représente un atout indéniable pour le système actuel et doit trouver des améliorations dans son fonctionnement pour être encore plus efficace dans la prise en charge pédagogique des élèves qui lui sont confiés.

Le SNUipp-FSU avance sept principes pour une SEGPA qui participe à la réussite des élèves en grande difficulté scolaire dans le collège unique.

Une structure avec des moyens propres et fléchés de la 6ème à la 3ème

Les SEGPA doivent avoir les moyens de réaliser leurs objectifs, avec des dotations horaires globales adaptées aux besoins. La structure SEGPA repose sur les quatre années du collège, avec un minimum d’une division par niveau de 15 élèves maximum et un enseignant spécialisé par classe.

La classe de 6ème SEGPA doit être maintenue et adaptée aux besoins des élèves. Son objectif est de favoriser l’insertion au collège qui connait des modalités de vie scolaire et une organisation pédagogique différentes de l’école élémentaire.

Modalités d’admission des élèves

L’admission doit s’effectuer dès la sortie du CM2 et être préparée avec les parents en fin de CM1, avec une réelle liaison CM2-6éme SEGPA. Toutefois, de nouvelles admissions peuvent être envisagées à l’issue de la 6ème.

La proposition d’orientation en SEGPA doit se faire en fonction de critères lisibles, permettant de déterminer la persistance de la grande difficulté scolaire. La proposition d’orientation doit être le résultat d’un travail d’équipe pluri-professionnelle. Une évaluation du projet de l’élève à chaque fin d’année scolaire est nécessaire pour,le cas échéant, réorienter l’élève en milieu ordinaire.

Une intégration des élèves améliorée au sein des collèges

Les élèves de SEGPA doivent se sentir intégrés à part entière à la vie du collège au même titre que l’ensemble des élèves. Les enseignements adaptés en SEGPA sont une ouverture possible vers le collège et favorisent le travail commun avec les classes ordinaires.

La possibilité de bénéficier de temps d’apprentissages partagés avec les autres collégiens, comme cela existe déjà dans de nombreux collèges, doit être développée. Les regroupements pédagogiques sur une base de groupes de besoins, ou de groupes à thèmes, pourraient contribuer à favoriser des pratiques novatrices entre les PE, les PLP et les PLC dans certains champs disciplinaires. Ces initiatives doivent être encouragées dans le respect des statuts et des missions des personnels.

Une poursuite d’étude de qualité vers une formation qualifiante et diplômante de niveau V

Ouverture à tous les CAP sans restriction, développement des liaisons SEGPA-Lycées professionnels avec des dispositifs d’accompagnement : l’amélioration des possibilités d’orientation est nécessaire pour lutter contre les effets de filières et les prédéterminismes sociaux, culturels et sexués des choix de formation. L’enseignement de Prévention santé environnement, discipline commune entre la SEGPA et le lycée, pourrait être un des moteurs de la liaison.

Des personnels formés

Le fonctionnement d’une SEGPA nécessite des enseignants spécialisés et formés. Il est donc nécessaire que dans chaque département soient proposés des départs en formation CAPA-SH option F correspondant aux besoins identifiés. Des animations pédagogiques sont nécessaires au maintien de la qualité des enseignements proposés dans l’adaptation scolaire. Des modules sur l’enseignement adapté doivent aussi être proposés dès la formation initiale. Les personnels chargés des directions de SEGPA doivent être titulaire d’un DDEEAS, qui devra être revalorisé.

Le statut des personnels exerçant en SEGPA revalorisé

Les obligations de service devant élèves doivent être portées à 18H00. Les heures de coordinations et de synthèses, rémunérées au taux plein, doivent être attachées au statut et aux missions des enseignants intervenants en SEGPA, ainsi que l’ISAE/ISOE au même titre que les enseignants du 1er et du 2nd degré.

Un pilotage national

Un cadrage au niveau national doit permettre d’évaluer le fonctionnement de la structure, les freins et les réussites. Ce cadrage doit favoriser aussi une formation spécifique et des travaux de recherche dans le domaine de l’enseignement adapté afin d’étudier le dynamisme et les innovations pédagogiques existant en SEGPA.