Dossier "Éducation musicale : en mode mineur ou majeur ?"
« Se former pour se décomplexer »
8 octobre 2016

3 questions à Nadia Metivier, conseillère pédagogique départementale en éducation musicale en Gironde

Quelle est la formation des enseignants en éducation musicale ?

L’éducation musicale est une option du concours et de ce fait les ESPE proposent cette entrée en formation initiale. En tant que conseiller pédagogique notre action est la formation continue et l’accompagnement dans la mise en œuvre des programmes.
En Gironde, les enseignants accèdent à des temps de formation dans le cadre des projets art et culture que nous mettons en place. Nous avons beaucoup plus de candidatures que de places, ce qui montre l’intérêt porté aux activités musicales mais également le besoin de formation et d’accompagnement.

Quels sont les pratiques observées dans les classes ?

On voit majoritairement du chant choral, qui demande pourtant le plus de compétences personnelles. C’est un domaine dans lequel les enseignants trouvent des ressources. Des séances d’écoute sont souvent organisées mais visent surtout les apports culturels, il n’y a pas souvent de lien avec les pratiques.
Les démarches de créations ou d’explorations sonores sont présentes au cycle 1, mais disparaissent ensuite. Les enseignants se considèrent souvent incompétents et en manque de matériel. Enfin ce que l’on ne voit pas encore ce sont des temps d’échange et de critique musicales qui sont un point nouveau des programmes.

Que proposez-vous à ceux qui n’osent pas ?

Il faut se décomplexer. Ils n’ont pas de diplôme en énergie durable et pourtant ils en parlent dans leur classe. Ce que l’on demande à l’école primaire ne nécessite pas de compétences de musicien. Cependant il est nécessaire de se former. On leur propose des corpus d’écoute qu’on analyse avec eux. De nombreuses ressources existent, « Musique Prim » par exemple est un site de l’Education Nationale et du réseau Canopé où les enseignants peuvent s’inscrire. On y trouve des play-back, des partitions mais aussi des extraits d’œuvres avec des propositions d’exploitations pédagogiques.


L’ensemble du dossier

- Présentation du dossier
- Enseignement artistique – Quoi de neuf dans les programmes ?
- « Une discipline particulière à enseigner » - 3 questions à Frédéric Maizières, maître de conférence en musicologie à l’université Toulouse Jean Jaurès
- Orchestre à l’école de Bressuire (79) – Un brass band de jeunes
- « Se former pour se décomplexer » - 3 questions à Nadia Metivier, conseillère pédagogique départementale en éducation musicale en Gironde
- En maternelle à Metz – Chorale à plusieurs voix
- « À l’école, il faut une éducation par le plaisir, par le rythme » - Entretien avec Didier Lockwood, violoniste de jazz, parrain de plusieurs « classes orchestres » en zones d’éducation prioritaire