SALAIRES
Pour une revalorisation pour tous !
6 octobre 2016
  (3 votes)

Le SNUipp-FSU demande à ce qu’aucun enseignant ne soit exclu d’une revalorisation de salaire, que ce soit le versement de l’ISAE ou d’une indemnité d’un montant équivalent.

Depuis la rentrée, la majorité des professeurs des écoles percevront l’ISAE revalorisée à 1 200 € brut annuels. Dès les premières annonces, le SNUipp-FSU a dénoncé le fait que certains personnels en étaient exclus.
Même si aujourd’hui, le régime indemnitaire a été partiellement revu pour une partie d’entre eux, il reste encore des injustices.

Qui sont les exclus de la revalorisation ?

Aujourd’hui, certains personnels ne bénéficient que d’une revalorisation partielle, d’autres sont perdants : enseignants en SEGPA/EREA et ULIS, enseignants référents. Les PEMF ne perçoivent qu’une partie de l’ISAE.

D’autres personnels sont totalement oubliés de la revalorisation : les secrétaires de CDOEA, les enseignants mis à la disposition des MDPH, ceux exerçant en milieu pénitentiaire, en classe relais ou en centre éducatif fermé, les enseignants affectés au Cned, en ERDP, au CRDP ou dans le réseau Canopé, en PACD et PALD, les coordonnateurs REP et les conseillers pédagogiques.

Des actions pour obtenir une revalorisation pour tous

Aucun enseignant ne doit être exclu d’une revalorisation de salaire, que ce soit par le versement de l’ISAE ou celui d’une indemnité d’un montant équivalent.

Le SNUipp-FSU soutient les actions initiées par les différentes catégories de personnels, notamment celle des enseignants référents qui ont annoncé qu’ils ne feront pas remonter l’enquête lourde.

Il appellera également à des initiatives dans les départements avec les personnels concernés.

Une journée d’action nationale

Le SNUipp-FSU s’adresse à toutes les organisations syndicales du premier degré pour organiser une journée d’action nationale la plus unitaire possible avec un rassemblement à Paris durant le mois de novembre.