évaluation
Maternelle : observer pour évaluer
2 avril 2016

Eduscol a mis en ligne les documents d’accompagnement permettant aux enseignantes et enseignants des écoles maternelles d’organiser l’évaluation de leurs élèves à partir de la rentrée 2016. Décryptage

Du nouveau et du concret pour les enseignants de maternelle ! Après les décrets instituant le carnet de suivi des apprentissages et la synthèse des acquis de fin de cycle 1, le ministère met en ligne les documents d’accompagnement nécessaires à la mise en œuvre de ces outils d’évaluation dont le caractère « positif et bienveillant » est réaffirmé. Basé essentiellement sur l’observation des élèves, le carnet de suivi des apprentissages devra accompagner l’élève tout au long du cycle 1. Les textes publiés sur Eduscol expliquent comment passer d’une « observation instrumentée » à ce carnet de suivi : fini le livret de compétences et les tableaux d’items à cocher, foin du “catalogue” de fiches d’évaluation on prône dorénavant « un carnet d’observation au long cours », « un carnet de traces et d’interprétation » et « un carnet de communication avec les parents ». Dans un livret de 50 pages, le ministère détaille des observables d’indicateurs de progrès permettant de suivre et mesurer les évolutions des élèves dans les différents domaines d’apprentissage.

Des ressources, pas des modèles

Un autre texte présente de façon complémentaire quelques « points de vigilance » qui, sans vouloir établir de normes, attirent l’attention sur de possibles difficultés dans le développement et les apprentissages des élèves. Enfin le site est illustré d’exemples de carnets de suivi. Comme le SNUipp l’avait demandé, le texte rappelle que ces carnets « proposés dans les ressources visent à illustrer diverses approches possibles. Ils ne sauraient être considérés comme des modèles nationaux mais comme des aides à la réflexion des équipes. » Ainsi, si la tenue du carnet de suivi est obligatoire, son format est laissé à l’appréciation des enseignants.

Un travail en équipe nécessaire

Ce n’est pas le cas de la synthèse des acquis de fin de cycle 1 qui, elle, doit être un document national « pour faciliter la communication de ces éléments pédagogiques » quel que soit le lieu où se situe l’école maternelle. Eduscol met donc en ligne le modèle national de cette synthèse. Reste que pour mettre en place ces outils de suivi dès la rentrée 2016, les enseignants vont avoir besoin de temps. Il est donc nécessaire de mettre dès maintenant à leur disposition celui des APC comme le réclame le SNUipp.

Lire sur Éduscol :
- Suivi et évaluation des apprentissages des élèves à l’école maternelle