Consultation programmes
Ce qu’il faut améliorer
8 mai 2015

Depuis le 11 mai, le ministère a lancé la consultation des enseignants sur le projet de nouveaux programmes des cycles 2 et 3. Des programmes confus, jargonnant, pas suffisamment opérationnels pour le travail des enseignants et qui demandent à être améliorés. Le SNUipp-FSU vous propose de premiers éléments de réflexion et les éclairages de plusieurs chercheurs.

- Télécharger le dossier complet

Quatre points d’amélioration

- Une présentation à harmoniser
La présentation entre le cycle 2 et 3, entre les matières au sein d’un même cycle et parfois même au sein d’une même discipline manquent d’unité. Parfois, les indications sont données dans la partie compétences, parfois en annexe, parfois dans les repères de progressivité...On finit par s’y perdre. C’est un obstacle à la mise en œuvre. Ces références doivent être unifiées au risque de mettre en difficulté les enseignants des petites écoles où les classes sont souvent à cheval sur deux cycles.

- Une concision à rechercher
"Quotitions, affixes, morphologie dérivative, prosodie, prédicat, ..." Le projet contient des redondances et un langage parfois jargonnant qui n’aident pas à son appropriation. Il gagnerait donc à être plus ramassé ce qui suppose réécriture et allègements.

- Des attendus pour l’évaluation à clarifier
Parfois trop généraux, parfois très précis (micro-compétences), les attendus de fin de cycle risquent d’exiger beaucoup de travail aux enseignants pour en prélever des indices pertinents de réussites et de progrès à réaliser par les élèves. Il faut clarifier.

- Des repères de progressivité à préciser
Peu cohérents entre cycles 2 et 3, les repères de progressivité sont quasiment absents pour le nouveau cycle 3 (CM1, CM2, 6ème) qui, parce qu’il est à cheval sur l’école et le collège en aurait pourtant davantage besoin. Les matières ne sont par ailleurs pas traitées de la même façon : par exemple, l’histoire-géographie avec des repères annuels, le français sans repères au cycle 3, et les mathématiques avec des repères en annexe au cycle 3.

Le sommaire du dossier :

- Priorités : les quatre points cardinaux
- Questions de temps
- Français : des ajustements nécessaires
- Mathématiques : une progressivité à affiner
- Histoire-géo : un nouveau champ des possibles
- Sciences et technologie : des orientations à préciser
- Langues vivantes : entre deux cycles, la marche est haute
- Éducation physique et sportive : donner plus de repères, aider à la programmation
- Éducation artistique : généreux mais peu réaliste

Les contributions des chercheurs

- Contribution de Philippe Joutard, ancien recteur et président de la commission d’experts pour les programmes de 2002
- GEOGRAPHIE Cycle 3 : Contribution de Pascal Clerc, maître de conférences à l’IUFM de Lyon
- GEOGRAPHIE Cycle 2 : Contribution de Pascal Clerc, maître de conférences à l’IUFM de Lyon
- SCIENCES : Contribution de Joël Lebeaume, professeur de sciences de l’éducation
- MATHEMATIQUES Cycle 2 : Contribution de Rémi Brissiaud, Maître de conférences à l’IUFM de Versailles
- MATHEMATIQUES : Contribution de Roland Charnay, chercheur en didactique des mathématiques

Ne vous privez pas, prenez la parole.

Cher(e)s collègues,

Nous déplorons, tout comme vous, les conditions d’organisation de cette consultation. Vous devrez télécharger les projets de programmes de plus de 40 pages pour chaque cycle qui comptent aussi plus de 20 pages d’annexes et des liens hypertextes. Il faudra également prendre le temps de les lire et de vous les approprier. Enfin, vous devrez répondre à un questionnaire en ligne de 73 questions à choix multiples et 31 questions ouvertes d’expression libre. Et tout cela... sans bénéficier de temps dégagé permettant la réflexion professionnelle en équipe. Il est regrettable que le ministère ne nous donne pas les moyens d’organiser une consultation de qualité comme nous lui avons demandé. Nous espérons néanmoins que ce dossier vous apportera de premiers éclairages pour donner votre avis sur un sujet qui concerne votre travail, l’école et la réussite des élèves.