EVS
Alerte sur l’aide administrative à la direction
29 mars 2013
  (5 votes)

Le SNUipp-FSU alerte le ministre pour le renouvellement des contrats des EVS intervenant dans l’aide à la direction d’école et l’accompagnement des enfants en situation de handicap. Il demande également la pérennisation de ces nouveaux métiers.

Dans un courrier adressé le 29 mars au ministre de l’Éducation nationale, le SNUipp-FSU lui demande de prendre d’urgence toutes les dispositions pour renouveler les contrats des 12 000 employés de vie scolaire (EVS) affectés en grande partie aujourd’hui dans les écoles. En effet, « ces contrats, recrutés progressivement au cours du premier trimestre de l’année scolaire 2012-2013 et ce, depuis le mois de juillet pour une durée de dix mois, commencent à arriver à échéance dès le mois d’avril 2013 » prévient le Secrétaire général du syndicat dans son courrier. Dès lors, les écoles risquent bien de se retrouver dans quelques semaines privées d’aide à la direction comme à l’accompagnement des élèves en situation de handicap. Les personnels exerçant ces missions se trouveraient quant à eux sans autre solution que le retour à Pôle-emploi.

Des discussions à venir pour l’accompagnement au handicap

L’aide à la direction, ainsi que l’accompagnement des enfants en situation de handicap, sont indispensables au bon fonctionnement des écoles. Pour le SNUipp, la « priorité au primaire » inscrite dans la loi d’orientation actuellement discutée au parlement ne saurait trouver comme première traduction une disparition de ces dispositifs. Il doivent au contraire être pérennisés et donner lieu à la création de nouveaux métiers statutaires. Si le dossier est ouvert concernant une professionnalisation à venir pour l’accompagnement du handicap, il n’en est rien pour la direction et le fonctionnement de l’école.

Alerte sur l’aide administrative à la direction d’école

A ce jour, il resterait près de 9 500 EVS affectés à l’aide administrative des directrices et directeurs (sur 46 000 écoles primaires.) Une première vague est donc menacée à très court terme mais aucune garantie non plus n’est actuellement donnée pour le financement des autres contrats de 36 mois qui vont arriver à échéance.


Le SNUipp-FSU décide donc de tirer la sonnette d’alarme. Le ministre doit apporter des réponses rapides sur le renouvellement de l’aide administrative. Il est plus qu’urgent d’ouvrir les discussions annoncées sur la direction et le fonctionnement de l’école.

Lire :
- la lettre au ministre

Lire aussi :
- les EVS doivent rester dans les écoles !