Dossier "Élémentaire : les nouveaux programmes à la loupe"
« Aider les élèves à conquérir leur autonomie »
25 août 2016

3 questions à Sylvie Plane, professeure en sciences du langage à l’Université Paris-Sorbonne, membre du Conseil supérieur des programmes

Quels sont les éléments principaux à dégager des nouveaux programmes de cycle 3 ?

Ils prévoient notamment une meilleure prise en compte de la continuité entre l’école et le collège en évitant les ruptures avec une structuration identique des objectifs.
Par ailleurs, la spécificité du cycle 3 est mieux définie avec l’ambition d’aider les élèves à conquérir leur autonomie et à organiser leurs savoirs selon des modes d’appropriation marqués par les spécificités disciplinaires.
Enfin, l’accent est porté sur la spécificité du parcours de chaque élève avec le socle commun comme fil conducteur.

Quelles sont les nouveautés les plus marquantes ?


L’approche est radicalement différente. Au lieu de concevoir les programmes à partir des disciplines, on réfléchit à ce qui est utile pour la formation des élèves.
Par exemple en sciences, l’objectif n’est pas uniquement d’acquérir des savoirs, mais aussi de prendre conscience des enjeux personnels et civilisationnels de la science.
Sinon, il y a une certaine stabilité des contenus parfois regrettable comme en histoire où on maintient un redémarrage chronologique en sixième. En français, on insiste sur les compétences langagières qui doivent se développer par l’activité et on dépoussière une grammaire qui s’était quelque peu sédimentée au fil des décennies.

Quelles priorités en termes de formation et d’accompagnement des équipes d’enseignants ?

Il faut approfondir la continuité école-collège en incitant les enseignants du second degré à mieux s’appuyer sur les acquis réels des élèves de l’élémentaire. Aider également les équipes à articuler les progressions disciplinaires et à mettre en réseau le travail de la classe et de l’école.
Au plan disciplinaire, la formation devrait mettre l’accent sur l’EMC pour l’inscrire dans le quotidien, mais aussi sur l’oral et les pratiques langagières, sur la diversité des procédures en mathématiques, sur les démarches scientifiques et sur la partie exploratoire en art.
Il s’agit pour les enseignants, pressurés par les évaluations, les injonctions et les techniques de retrouver une réflexion de fond sur leur rôle social et leur mission de formation du citoyen.


L’ensemble du dossier

- Présentation du dossier
- Un cycle 2 redessiné
- « Donner une vraie chance aux cycles », 3 questions à André Tricot, professeur à l’ESPE de Toulouse Midi-Pyrénées, coordinateur du groupe chargé de l’élaboration du projet de programme pour le cycle 2
- Cycles 2 et 3 – Education artistique et EPS
- Un cycle 3 de consolidation
- « Aider les élèves à conquérir leur autonomie » - 3 questions à Sylvie Plane, professeure en sciences du langage à l’Université Paris-Sorbonne, membre du Conseil supérieur des programmes