Visions d’un jardin ordinaire (R) Lucien Suel (texte) – Josiane Suel (photos) – Marais du livre 2002 (8,99 €) Dès 8 ans (Liste MEN Cycle 3)
5 mars 2008
  (1 vote)

Sur la couverture, une photographie en noir et blanc : un petit portillon de bois s’ouvre sur des bosquets, invitant à entrer dans le recueil... Des photos semblables, il y en a à chaque page : brouettes appuyées à des troncs, branches de saules devenues tipis à haricots. La capucine et son reflet. Le jardinier repiquant ses poireaux chevelus, "punks rustiques".... Et les poèmes de Lucien Suel accompagnent les photos de Josiane, en blocs noir sur blanc, en rangées bien alignées de même longueur car les vers, justifiés des deux côtés, ont tous 37 signes typographiques... C’est là la contrainte d’écriture choisie.

"Le cordeau raidi était la règle posée
sur le cahier blanc du terrain propre
et nu Le fer de l’arbraquette a ligné la(...)"

Avec humour et tendresse, en images sensuelles, le poète parle de la terre bruissante, des plantes potagères ou sauvages, des objets, de l’épouvantail et des oiseaux, des gestes humbles du jardinier ...Tout un monde souvent inconnu des enfants, dans lequel ils pourront pénétrer avec émerveillement.

"Les saules têtards montent la garde à
la frontière ouest du jardin La belle
saison va leur rendre leur camouflage
de verdure argentée Ils n’ont pas une
forme naturelle C’est l’homme qui les
forme l’homme qui leur donne une tête
une grosse tête pleine de bosses Dans
la terre ils n’étaient d’abord qu’une
simple brindille une branche flexible
un scion taillé chaque année Le saule
s’obstine à repousser à cicatriser Le
caractère se forme La tête enfle pour
porter le chandelier de feuilles dans
le ciel de juin Tout est bon chez lui...