PETITS POEMES POUR PASSER LE TEMPS - Carl Norac, ill. Kitty Crowther – Didier 2009 (15 €) <7 ans
7 avril 2009

PETITS POEMES POUR PASSER LE TEMPS
Carl Norac, ill. Kitty Crowther – Didier 2009 (15 €) <7 ans

Dès la couverture de ce charmant recueil, un monde merveilleux envahit la page avec les images aux crayons de couleur de Kitty Crowther, son rose indien et son jaune soleil, ses fleurs arabesques et une Alice aux grands yeux qui boit le thé avec un lapin qui lit...

De fait, les poèmes de Carl Norac créent un délicieux univers hors temps plein de fantaisie, proche du nonsense anglais. Il nous conte que « la semaine part en vacances sur la lune, le lundi », que "Jeudi, Monsieur avale sa clé et met sa tartine sous le paillasson" et que si « un battement d’ailes de papillon peut changer l’avenir , Alors que dire du battement de tes cils ? ».

Le poète joue avec les références culturelles.

UNE FAUSSE FABLE
à réciter en dansant maintenant

Les cigales bossent l’été.
L’hiver, elles restent assises
à faire quelques mots croisés
ou à repasser des chemises.

Elles sont toutes endolories,
regardent la neige tomber,
chantent une complainte endormie
et baillent comme des criquets.

Après avoir bien pris leurs aises
Et quand plus rien ne les épate,
elles se lèvent de leur chaise
avec des fourmis dans les pattes.

Il s’amuse avec la langue, brode avec les mots liés au temps, de l’horloge au coucou, en passant par les mois, les saisons, l’attente ou l’hirondelle qui fait le printemps.

EN T’ATTENDANT

Quand je t’attends, c’est long.
Les arbres traversent le chemin.
Les oiseaux font leur valise de feuilles.
Les crapauds ont le temps
de se changer trois fois en prince

Quand je t’attends, c’est long.
Les mille pattes ont lacé leurs souliers.
Les cigales ont fini de chanter.
Les montres ont le temps
de glisser trois fois du poignet.

Quand tu arrives enfin,
le soleil a déjà compté tous ses rayons,
la mer, ses vagues et le ciel, ses nuages.

Dépêche-toi,
ma lune, ma douceur,
Il va faire nuit noire sur mon cœur.

Et les petites indications précédant certains textes « A chuchoter pour se bercer les soirs de neige »,« A dire d’une voix chaude quand il fait froid pour faire un peu de vapeur autour de soi »… ajoutent encore au plaisir du lecteur.