OU QU’ON VA APRÈS ? (recueil) Chantal Dupuy-Dunier, ill. Elena Ojog - L’Idée bleue 08 ; Le farfadet bleu (9€) < 5 ans
28 mars 2009

OU QU’ON VA APRÈS ? (recueil)
Chantal Dupuy-Dunier, ill. Elena Ojog - L’Idée bleue 08 ; Le farfadet bleu (9€) < 5 ans

"La mort,
c’est simplement : Ça dort.

Tout ce qui vivait,
tous ensemble
........ les fleurs
........ les chats
........ les hommes...

Ça dort
profondément.

Mais ça ne se réveille pas.

Plus jamais, ça ne se réveille. "

Et voilà ! La mort, c’est simple.
La mort est on ne peut plus égalitaire : tout le monde y passe. Et la poétesse d’évoquer la fin, du pauvre chat, de la rose, de la chèvre de Monsieur Seguin, des puces de la chèvre - et même d’Alphonse Daudet lui-même ! - du vieux monsieur du cinquième étage, du pt’it voisin (Eh oui, ça arrive
" et le gosse, il meurt parfois avant même de savoir que la mort existe !" )

" La rose cueillie :
dans le vase elle fait semblant de ne pas mourir
- et que j’essaie d’avoir l’air
encore fraîche et rose " justement -
mais on voit bien qu’elle tombe de sommeil,
la tige ramollie,
les pétales lourds,
même les épines,
........ pas trop flamboyantes les épines !"

Mais en fin de compte, la mort, c’est quoi ? C’est la vie !

"Oui c’est pas juste,
mais c’est drôlement économique.
Avec de la poudre de rose,
des poils de minets et des os de papis,
ça fait des nouvelles plantes,
........ de nouveaux animaux
........ et de nouveaux hommes."

Dans tout le recueil, sous un langage faussement naïf, il y a une sorte de pragmatisme, de bon sens allègre, de philosophie optimiste de la vie. Quelle belle audace que d’aborder sur ce ton pour les plus jeunes, le tabou de la mort !