Note sur les réformes
La qualité du travail en question
27 septembre 2010
  (1 vote)

L’inspection générale, dans une note, analyse sévèrement l’application des réformes de l’école primaire, en particulier sur la mise en place des nouveaux programmes et des évaluations. Le SNUipp demande au ministère de développer les ressources du métier et la formation.

Le ministère vient de de rendre public un rapport de l’inspection générale « Note de suivi de la réforme de l’école primaire ». Cette note veut faire le point sur l’effectivité de la mise en place des nouveaux programmes et des évaluations. Le rapport est d’emblée très critique sur le respect des horaires dans l’emploi du temps, les contenus d’enseignement ou les supports pédagogiques utilisés, les horaires des récréations, la dénomination des domaines d’apprentissage. Si la maternelle est « soignée » par les rapporteurs, l’élémentaire n’est pas en reste et la liste des critiques est longue ! Concernant les évaluations, l’inspection générale fait état d’une amélioration des passations et des remontées des résultats, mais aussi de l’exploitation des évaluations, même si la situation n’est pas encore « satisfaisante ». Après ces constats sévères, les rapporteurs proposent, à partir de formations didactiques « charpentées » des pistes pour que toutes les disciplines soient enseignées avec des ressources adaptées, pour améliorer l’évaluation des élèves, pour renforcer la portée de l’inspection.

Dans un communiqué, le SNUipp estime que " ce rapport prouve que les dernières réformes ont fortement brouillé les pistes" déstabilisant les enseignants obligés de composer, au quotidien, avec des contraintes fortes comme le manque de temps, de formation, d’équipement ou de crédit ». Le syndicat estime que le ministère de l’Éducation nationale « doit tirer tous les enseignements de ce constat ». Selon le SNUipp, il « faut étayer le métier, développer ses ressources, assurer une réelle formation initiale et continue pour que les enseignants puissent être des professionnels efficaces ». « Au lieu de chercher à normaliser le travail enseignant en corsetant les pratiques, il est temps de s’interroger sur la qualité du travail enseignant qui conduit à un seul objectif : une meilleure réussite de tous les élèves », conclut-il.

Le communiqué du SNUipp

La note de l’Inspection générale