Mobilisations
Manifestations le 2, grève le 12 octobre
24 septembre 2010

Ce samedi 2 octobre, les syndicats dont le SNUipp appellent à une grande journée de manifestations. Retrouvez le lieu et l’heure des rassemblements programmés partout en France.

C’est en martelant la réalité de l’unité syndicale que les 8 organisations ont présenté leurs décisions à la conférence de presse du 24 septembre : faire du samedi 2 octobre une grande journée de manifestations et de rassemblements, organiser mardi 12 octobre une « nouvelle journée massive de grèves et de manifestations pendant le débat au Sénat ». Les organisations ont toutes souhaité qualifier l’attitude du gouvernement à l’issue de la journée de grèves du 23. « Provocation, mépris, insolence, manipulation, inconcevable, invraisemblable... », la dénonciation de la méthode gouvernementale est unanime. Comment concevoir qu’un communiqué officiel fasse état d’une baisse des manifestants à Paris une heure avant le départ de la manifestation ?

Le gouvernement en est réduit à ce travestissement de la réalité parce qu’il a perdu la bataille d’opinion, estiment les syndicats. Le temps de « Une réforme juste menée par un ministre exemplaire » est bien loin. Sondage après sondage, les Français manifestent leur rejet de cette réforme, du recul des bornes d’âge, du financement supporté par les seuls salariés. Les demandes, dans tous les secteurs, ont été de poursuivre le mouvement pour faire reculer le gouvernement. Les organisations syndicales ont pris acte des élargissements en cours, surtout dans le secteur privé. Les manifestations du 2 octobre seront l’occasion de faire entrer dans l’action les salariés pour lesquels une action de grève est difficile. C’est bien cet élargissement du mouvement qui est visé dans le but de faire du 12 octobre une journée de grèves et de manifestations encore plus massive que les précédentes. Même si Solidaires (qui aurait souhaité une grève plus rapprochée) et FO (qui campe sur le retrait) n’ont pas signé le communiqué commun, ces 2 organisations se sont félicitées des décisions prises ont assuré leur volonté de poursuite de l’unité syndicale « exemplaire ».

Avec ces décisions, les 8 organisations « assument leurs responsabilités devant les salariés ». Pour elles, c’est le gouvernement, avec ses provocations et son refus de bouger, qui choisit l’affrontement et le risque d’une crise sociale d’ampleur. Car au-delà des retraites, les manifestants du 23 septembre ont aussi avancé des revendications sur l’emploi et les salaires. Comment le gouvernement peut-il se sortir de ce mauvais pas ? Pour les syndicats, il n’y a qu’une seule réponse possible : reprendre tout le processus et démarrer une vraie concertation. Pour cela il est nécessaire d’arrêter l’examen du projet de loi au Sénat !

- Le communiqué de l’intersyndicale

- Les lieux de manifestations en France (site de la FSU)

PDF - 64.8 ko
Liste des manifestations en France