Maîtres-formateurs et MAT | sortie de la circulaire
11 mai 2010

La circulaire relative aux missions des maîtres formateurs et des maîtres d’accueil temporaires (MAT) vient enfin de sortir. Elle fait suite à un groupe de travail obtenu par le SNUipp avec les autres syndicats qui jugeaient indispensables que la place des maîtres formateurs soit reconnue dans la nouvelle formation universitaire.

Les maîtres formateurs voient leurs missions confirmées : formation initiale des étudiants préparant le concours et des professeurs stagiaires, formation continue. Les modalités sont détaillées, accueil pour des stages d’observation ou de pratique accompagnée, accompagnement et suivi des stages en responsabilité, tutorat des professeurs stagiaires. La circulaire confirme que les EMF sont des « acteurs essentiels de la formation, experts de la pratique de classe et de la polyvalence, garants d’une articulation efficace théorie/pratique… »et garantit le tiers temps de décharge de classe.

L’implication universitaire au niveau des masters est reconnue par la circulaire et le montant de l’indemnité devrait être augmenté de 50%, ce qui la portera de 618,84 € à 928,26 €. Enfin, le rôle des MAT, « choisis en raison de leur expérience », est lui aussi précisé concernant les stages d’observation et de pratique accompagnée. Le montant de leur indemnité s’établira désormais à 200€ pour l’accueil en doublette de 2 étudiants M1 en stage d’observation de 108heures, ou pour l’accueil d’un M2 en stage de responsabilité pour 108 heures également.


Formation des enseignants : un traitement à la légère

[*Le ministère poursuit inlassablement, malgré les critiques, la réforme de la formation des enseignants. Les textes présentés au Conseil supérieur de l’éducation du 6mai sont tout simplement« indigents »de l’avis de l’ensemble des organisations présentes : formulations imprécises, points non traités mais qui le seront dans des circulaires à venir… Le ministère réduit son rôle de cadrage au minimum « pour respecter l’autonomie des universités et laisser plus de souplesse aux recteurs ».

Le cahier des charges disparaît au profit d’un référentiel de compétences, jusque-là simple annexe d’un arrêté, et la référence à l’IUFM est supprimée. Une circulaire aborde à nouveau, et en quelques lignes, les modalités des stages des étudiants préparant le concours (M1 et M2) et celles de « la formation continuée »des professeurs stagiaires pour la première année d’exercice (un tiers du temps). Les organisations unanimes dénoncent la légèreté avec laquelle le ministère traite la formation des enseignants. Dans les départements, les modalités d’organisation de l’année de stagiaire sont pourtant déjà prévues.

Dans la classe d’un EMF ou d’un MAT jusqu’à Toussaint, les stagiaires seront en pleine responsabilité jusqu’à la fin de l’année. Ils seront nommés sur des supports de postes qui différent selon les départements, affectations en surnombre, sur des postes réservés, des regroupements de temps partiels, des postes de remplaçants…*]

PDF - 188.4 ko
Tract 20 mai