Les mots d’Alice - Jacqueline Saint Jean, ill. Y. Champlong - Dé bleu (Farfadet bleu) 2003 (9€) Dès 11 ans
12 mars 2004

Long poème subtil, éclaté en strophes de 11 vers délicatement mises en échos dans les illustrations aux teintes sourdes.

Comme la petite Alice de Lewis Caroll à laquelle elle fait référence, cette Alice-là se perd dans les méandres du temps.

Elle se dissout dans la nuit, elle flotte au bord du monde, elle dérive entre les lieux, les âges et les ans.

Elle croise les héros de la littérature et de l’enfance : Bilbo le Hobbit ou Fabrice del Dongo, Noé, Hulul, Don Quichotte, la mort aussi peut-être. Reviendra-t-elle de ce voyage indéfini ?

« Dans ma barque en parchemin suis-je vraiment du voyage ? »

Est-elle, elle-même, poème ? Et le voyage s’achève...

« Couche-moi sur un papier

qui sente encore l’aubier

La terre respire encore

Laisse le miroir ouvert

que je m’efface en beauté

dans la dernière lumière »