Effectifs
Le ministère prévoit de fortes hausses d’effectifs
19 septembre 2010

Le ministère publie une note d’information qui montre une forte hausse du nombre d’élèves en cette rentrée, hausse qui s’annonce encore plus importante à la rentrée prochaine. Un argument de poids pour refuser les 16 000 suppressions de postes programmées.

vignette Le fort taux de naissances entre 2005 et 2009 explique les prévisions de hausse d’effectifs pour la maternelle : + 8 800 élèves en 2010 et + 13 900 en 2011. le ministère prévoit que le taux de scolarisation des 2 ans continuera de baisser. De 15% l’année dernière (35% il y a 10 ans), il devrait passer 0 13,7% dès cette rentrée et à 12,7% en 2011. A l’école élémentaire, c’est l’effet inverse qui se fera sentir puisque la très importante génération 2000 va accéder au collège. Une perte de 11 600 élèves est prévue pour 2011, elle succèdera à une faible hausse de 6 500 élèves cette année. Le second degré doit s’attendre à de fortes turbulences dues à de très fortes hausses attendues, de 39 200 élèves cette année et de 61 900 l’année prochaine : hausse au collège mais aussi en lycée professionnel grâce aux orientations supplémentaires et au bac pro en 3 ans. Le collège gagne donc cette année 16 100 élèves et en recevra 35 300 l’année prochaine, alors que dans le même temps une diminution des effectifs de SEPA, d’environ 2100 élèves, est attendue. Légère baisse attendue aussi cette année au lycée pour les lycées d’enseignement général et technologique (- 1 300), baisse qui devrait être suivie d’une très légère hausse l’an prochain. En revanche, dans les lycées professionnels ce sont 24 300 élèves supplémentaires qui sont attendus cette année et 14 000 l’an prochain.

L’inspection générale a noté la rentrée très difficile dans le second degré. On comprend les difficultés de l’administration à jongler entre les suppressions de postes d’enseignants et la hausse du nombre d’élèves. Pour la rentrée prochaine, le ministre en pourra plus se cacher derrière la suppression des stagiaires. Les 16 000 suppressions de postes programmées pour respecter le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite vont être terribles et les opérations de carte scolaire s’annoncent plus difficiles que jamais. De bonnes raisons pour être en grève le 23 !

prévisions par niveaurentrée 2010rentrée 2011
préélémentaire + 8 800 + 13 900
élémentaire + 6 500 - 11 600
collège + 16 100 + 35 300
lycée technique et général - 1300 + 800
lycée professionnel + 24 300 + 14 000

la note de la DEPP