Dossier : "Primaire : Inventaire avant travaux"
L’argent de l’école : inégalité des territoires
27 août 2012
JPEG - 7 ko

Le SNUipp-FSU, en partenariat avec l’Association nationale des directeurs de l’éducation des Villes et l’Association des maires ruraux de France, a réalisé une enquête durant l’année 2011 pour établir une nouvelle photographie des moyens et des financements dont disposent les écoles primaires. Les résultats ont montré qu’en matière de crédits de fonctionnement, l’écart entre les écoles vont de 1 à 10 et varie de 15 à 150 euros par élève. Ces disparités concernent aussi bien les crédits pour les fournitures scolaires que le financement des sorties, des activités pédagogiques, les mises à disposition d’équipements sportifs ou l’équipement informatique par exemple. Cette situation est le fruit de prescriptions croissantes de la part de l’Etat pour lesquels les budgets n’ont pas été prévus. Les TICE en sont un exemple comme les manuels suite au changement de programmes.

Pour garantir les principes de gratuité et d’égalité de l’école, plusieurs pistes de travail sont possibles. L’écriture d’une charte nationale d’équipement précisant la dotation minimale en fournitures et matériels indispensables à la mise en œuvre des programmes pourrait être l’une d’entre elles adossée à la mise en place d’un fonds de péréquation abondé par l’Etat afin de venir en aide aux communes déshéritées et d’assurer pour tous les élèves le respect de la charte. Il paraît par ailleurs nécessaire de définir les responsabilités et les charges des communes et de l’Etat en matière d’actions éducatives afin de clarifier les rôles de chacun.

L’ensemble du dossier :

- Présentation du dossier
- Débattre, donner son avis
- Éducation prioritaire : Une promesse non tenue
- L’argent de l’école : inégalité des territoires
- Les cycles ça ne tourne pas rond !
- Formation : Doit mieux faire
- Handicap : le bilan positif de la loi de 2005
- Maternelle : une école à la peine
- Primaire : Un sous-investissement chronique
- « Sortir du cercle vicieux de la difficulté scolaire »