Portrait
Francis Aubey, coordinateur pédagogique en ITEP
16 février 2011

Francis Aubey est responsable pédagogique à l’ITEP* Camille Blaisot à Caen (14)
« Coordinateur pédagogique, une nouvelle dénomination qui interroge »

JPEG - 10 ko

Francis Aubey fait-il un travail de… directeur ? coordinateur ? responsable pédagogique ? Ce qui est réel aujourd’hui c’est qu’il assure à la fois la classe à mi-temps avec des jeunes de 15 à 20 ans et la responsabilité pédagogique au niveau de l’ITEP* Camille Blaisot à Caen (Calvados).
Ses fonctions ont pris un nouvel intitulé « coordinateur », même si sur sa feuille de paie, c’est toujours écrit « directeur 5/7 classes » ! Et c’est ce qu’il continue de faire avec l’animation de l’équipe pédagogique (7 enseignants), la gestion des horaires… mais s’y ajoute la responsabilité pédagogique au sein de l’ITEP, en lien avec les secteurs éducatif et thérapeutique. Aussi cette nouvelle dénomination de « coordinateur pédagogique » l’interroge.
C’est vrai que les choses ont beaucoup changé depuis deux ou trois ans chaque jeune a son emploi du temps avec son propre parcours, des temps partagés entre l’ITEP et les établissements scolaires ou de formation professionnelle. Il faut tout combiner et être beaucoup sur le terrain. « Il faut expliquer aux équipes, aux familles : c’est chronophage », constate Francis. « Nos interlocuteurs attendent des réponses rapides. Quand le jeune est en crise, on va le chercher de suite, mais on cherche aussi à comprendre ce qui s’est passé ». Pour l’instant ses heures de coordination et synthèse ne sont pas remises en cause, ni sa décharge. Et toutes ces nouvelles missions le passionnent même s’il reconnaît la spécificité de sa situation car « les établissements ont des pratiques très différentes ». Il s’inquiète surtout des intentions concrètes du ministère. « Ce travail, ce n’est jamais du ressort de la seule éducation nationale ou du seul établissement. Non, c’est une interaction. Les deux sont reliés autour des PPS. Sinon la loi de 2005 s’écroule. Et c’est nous, les responsables pédagogiques, des enseignants dans l’établissement, qui faisons vivre cela ».

*Institut thérapeutique, éducatif et pédagogique pour des jeunes présentant des troubles du comportement, avec parfois une expression à la limite de la déficience.