Portrait
Dominique Aussant, coordonnatrice, secrétaire du comité exécutif du RAR et du RRs de Cherbourg
11 mai 2010

Cela fait sept ans que Dominique Aussant assure la mission de coordonnatrice ZEP et, depuis 2006, RAR. Une fonction qu’elle décrit d’entrée comme passionnante, riche. « Ce sont des postes méconnus car leur contour reste flou. Nous faisons des choses très différentes, à la fois dans l’action et la réflexion, dans le pédagogique et l’éducatif, dans et hors l’école », explique-t-elle.

Ce poste, elle l’a demandé après des années passées sur la ZEP en tant que maître E, puis un passage « ailleurs, hors de la ZEP »pendant 3 ans. « Je suis revenue sur le poste de coordo assurée que c’est la problématique de la réussite des élèves des quartiers populaires qui m’intéresse ».

Depuis, son travail consiste pour elle à construire un projet « collectif, cohérent et qui implique les enseignants »à partir des caractéristiques des élèves du réseau. Pour cela, il a fallu imaginer des espaces collectifs de travail inter-degrés au-delà du comité exécutif. Des assemblées générales réunissent tous les enseignants et « font que le réseau existe physiquement », des formations sont proposées aux enseignants des écoles et collèges sur des axes du projet sur trois ans. « Nous avons la chance sur Cherbourg d’avoir des enseignants stables qui sont là par choix. Ils sont preneurs de tout ce qu’on leur propose tout en adaptant en fonction de leurs besoins ».

Dominique explique qu’avec ce poste elle a découvert le second degré et l’écart de culture professionnelle avec le primaire, une rupture pour les élèves et leurs familles. « Je crois que le passage au lycée est une rupture tout aussi violente pour nos élèves qui souvent se trouvent en échec »regrette-t-elle. Une autre passerelle à construire.