Discours Le Drian : les annonces lors de son discours de clôture de la conférence des ambassadeurs, le 29 août 2019
5 septembre 2019

Enseignement à l’étranger : l’AEFE "disposera de 25 millions d’euros supplémentaires dès 2020" (Jean-Yves Le Drian)

"L’AEFE, colonne vertébrale de notre offre d’enseignement dans le monde, disposera de 25 millions d’euros supplémentaires dès 2020", annonce Jean-Yves Le Drian lors de son discours de clôture de la conférence des ambassadeurs, le 29 août 2019. Le ministre des Affaires étrangères confirme l’objectif, affiché par le président de la République en 2018, de doubler le nombre d’élèves dans l’EFE d’ici à 2030. 1 000 titulaires en plus doivent être détachés pour l’EFE "dans les prochaines années" et le niveau de participation des familles aux frais de scolarité "reviendra à son niveau de 2016".

Jean-Yves Le Drian, lors de son discours en clôture de la conférence des ambassadeurs et des ambassadrices, le 29 août 2019. Droits réservés - DR

En mars 2018, Emmanuel Macron s’est engagé à doubler le nombre d’élèves scolarisés dans l’enseignement français à l’étranger d’ici à 2025 pour atteindre plus de 700 000 jeunes (lire sur AEF info). Plus d’un an après, Jean-Yves Le Drian confirme cet objectif - même si l’échéance a été reportée entre temps à 2030 - et présente les grandes lignes du "plan de développement de l’enseignement français à l’étranger", face aux ambassadeurs, le 29 août 2019. Ce plan, "travaillé avec Jean-Michel Blanquer", doit être présenté plus en détail par Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État au MEAE, et Jean-Yves Le Drian "dans les prochains jours", assure ce dernier.

Voici les "dimensions majeures" de ce plan, présentées par le ministre lors de la conférence des ambassadeurs et des ambassadrices :

Élargir les partenaires au-delà des établissements homologués. Jean-Yves Le Drian entend "élargir le cercle des partenaires au-delà des établissements homologués". Il appelle les ambassadeurs et les ambassadrices à mobiliser "les investisseurs, les associations, les établissements" pour "consolider l’offre française". Toutefois, "même si ses procédures seront simplifiées, l’homologation délivrée par le ministère de l’Éducation nationale restera exigeante pour préserver l’excellence qui est la marque de l’enseignement français à l’étranger", assure le ministre.

Accroître le nombre de professeurs. 1 000 titulaires supplémentaires doivent être détachés "dans les prochaines années pour l’enseignement du français à l’étranger". Les ressources locales "devront également être mobilisées, en lien avec les établissements de formation et d’enseignement supérieur". Le ministre annonce aussi la mise en place d’un "master spécialisé".

Le budget de l’AEFE renfloué. "L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger, colonne vertébrale de notre offre d’enseignement dans le monde, disposera de 25 millions d’euros supplémentaires dès 2020", annonce encore Jean-Yves Le Drian. Cette hausse ne comble toutefois pas les 33 millions d’euros de crédits annulés du budget en 2017 (lire sur AEF info). Par ailleurs, la présentation d’une réforme de l’AEFE, initialement prévue à l’été 2018 (lire sur AEF info), se fait toujours attendre.

Des frais de scolarité reviennent à leur niveau de 2016. Le ministre annonce enfin que "le niveau de participation des familles aux frais de scolarité, qui avait dû être augmenté en 2017, reviendra à son niveau de 2016".