COMPTINES ET CHANSONS
21 janvier 2010

COMPTINES ET CHANSONS

A L’OMBRE DU FLAMBOYANT : 30 comptines créoles : Haïti, Guadeloupe, Martinique et la Réunion
(Livre-CD/audio) Chantal Grosléziat Laurent Corvaisier, Paul Mindy
Didier 2009 – (23,50€) Dès 4 ans

30 comptines et berceuses roucoulent à l’ombre de ce flamboyant, venues des îles créoles (Haïti, Guadeloupe, Martinique, Réunion, Guyane) Ces chansons traditionnelles parlent de Mamans qui ne veulent pas faire dodo, de crabes terribles, de l’amour qui frappe à la porte, d’une incroyable recette de chocolat chaud, d’une Granmèrkal du genre Chaperon rouge ou du "ti zwaso" qui va chez la fillette Lalo…

Chaque texte apparaît en créole et en français. La musique entre tradition et modernité, fait appel au piano, accordéon, guitare, banjo, percussions traditionnelles, triangle… et les joyeuses images de Corvaisier avec leurs feux d’artifice de couleurs éclatantes rendent au mieux ces contrées exotiques tout en contrastes et leurs personnages sereins qui vous regardent droit dans les yeux (même le chat !).

DIS-MOI DES CHANSONS D’HAÏTI, (Album + 1CD)
Mimi Barthélemy, ill. Peintres haïtiens de la Galerie Monnin (25,90€) Dès 6 ans

Née en Haïti, Mimi Barthélemy auteure et conteuse renommée chante le pays de son enfance en français et créole. Elle a publié et mis en scène, nombre de recueils et albums de contes haïtiens.

Dans cet album, livre de chanson, d’art et d’histoire, elle chante 15 chansons traditionnelles d’Haïti. Derrière les petites histoires des chansons qui racontent la vie de tous les jours, on découvre la grande histoire l’ile.

Dans la première partie, chaque chanson s’inscrit, musique et texte en créole, français et anglais, dans une double page illustrée. Les illustrations sont des tableaux choisis en Haïti par la Galerie Monnin, parmi les œuvres de 14 représentants de la Peinture haïtienne contemporaine.

La deuxième partie du livre a un caractère historique et documentaire.

Cet album-CD contribue au financement d’un programme de soins et de prévention maternelle et infantile pour les enfants de Cité Soleil, le quartier le plus déshérité de Port-au-Prince qui après le séïsme va en avoir bien besoin.

Marie-Claire Plume