Recrutement, pendant la réforme, la crise continue.

Publié le 16.09.16

Des postes offerts aux concours de professeurs d'école, mais un nombre de candidats en baisse constante : les concours sont bien loin de faire le plein dans tous les départements.

En 2003, 12 000 postes étaient offerts aux 65 977 candidats aux concours externes et troisième concours de professeurs d'école. En 2016, pour un nombre à peu près équivalent de 12 911 postes offerts, ils n'étaient plus que 32 797. Une division par deux qui signifie concrètement des postes perdus dans certaines académies (424 à Créteil, 209 à Versailles) mais aussi la dépréciation d'un concours dont la sélectivité est en baisse.

Comment expliquer une telle désaffection et une crise de recrutement qui perdure malgré la hausse du nombre de postes offerts et la réhabilitation de la formation initiale inscrites dans la loi de refondation de 2012 ?

Plusieurs éléments d'explication se conjuguent. La baisse du nombre de places offertes sous le quinquennat précédent (seulement 3000 postes en 2011) a influencé négativement les choix d'orientation de nombre d'étudiants. Autre obstacle : le passage du niveau de recrutement de L3 à Master 2 (2010) qui réduit mécaniquement le nombre de candidats, ceci d'autant plus qu'aucune mesure efficace facilitant l'accès aux études n'a été mise en place.

1 400 euros net

Après cinq années d'études post-bac, le niveau de rémunération proposé (autour de 1 400 euros net) et les perspectives de carrière sont souvent dissuasives pour des étudiants qui préfèrent viser des professions plus attractives. À cela s'ajoutent des conditions d'exercice du métier dégradées et particulièrement difficiles dans les académies qui peinent à recruter.

Inverser la tendance ? Les récentes campagnes de publicité du ministère restent pour l'instant sans effet montrant la nécessité d'une politique volontariste de réhabilitation du métier et d'une réflexion de fond sur les conditions d'accès et la formation initiale proposée.


L'ensemble du dossier

Écrire à la rédaction

Merci de renseigner/corriger les éléments suivants :

  • votre prénom n'a pas été saisi correctement
  • votre nom n'a pas été saisi correctement
  • votre adresse email n'a pas été saisie correctement
  • le sujet n'a pas été saisi correctement
  • votre message n'a pas été saisi correctement

Merci de votre message, nous reviendrons vers vous dès que possible