Dossier | Rentrée : Ce qui attend l’école
en bref
26 août 2013

Éric Charbonnier : Investir davantage pour l’école
- L’école maternelle comme facteur de réussite scolaire, les taux d’encadrement, la dépense publique en matière d’éducation, la formation des enseignants... Dans une interview accordée à snuipp.fr Éric Charbonnier revient sur quelques chiffres clés qui font de la France une élève plutôt moyenne des pays développés. Pour l’analyste à la Direction Éducation de l’OCDE, la question de l’investissement dans l’éducation est centrale mais ne doit pas occulter celle des pratiques des enseignants, qui doivent favoriser la différenciation et le travail en groupes restreints. Pour y parvenir, « la formation des enseignants est le facteur qui va expliquer la réussite d’un système d’éducation » explique Eric Charbonnier.
Voir la vidéo

108 heures mode d’emploi
- Le service des enseignants comprend 108 heures annuelles au delà des 24 hebdomadaires d’enseignement. La circulaire du 4 février 2013 précise la nouvelle répartition de ce service complémentaire qui s’applique à tous dès cette rentrée quel que soit le rythme choisi. Ce qui change : 36 heures sont réservées aux activités pédagogiques complémentaires (APC) au lieu des 60 h d’aide pédagogique. Un nouveau temps de concertation et de travail d’équipe de 24 heures est dégagé pour l’identification des besoins des élèves et la mise en oeuvre des nouveaux dispositifs (l’APC, les maîtres supplémentaires, l’accueil des moins de trois, l’amélioration de la fluidité des parcours entre les cycles). Ce qui ne change pas : les 24 heures réservées aux conseils de maîtres et de cycle, aux relations avec les parents, à la liaison entre les cycles et entre l’école et le collège et aux projets personnels de scolarisation ; les 18 heures consacrées aux animations pédagogiques et à la formation continue. Cette dernière doit représenter au moins 9h et s’effectue pour tout ou partie à distance. Enfin 6 heures sont dévolues aux conseils d’école.