Après le 11 janvier 2015
Vivre ensemble, travailler ensemble...
5 juin 2015

« Dans l’esprit du 11 janvier », et conformément à leurs engagements, les syndicats CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC, Unsa, FSU et Solidaires ont rendu public un texte commun dans lesquels ils se déclarent unis pour combattre l’extrémisme et le fondamentalisme, et défendre le « vivre ensemble ».

Sous le titre « Après le 11 janvier 2015 : vivre ensemble, travailler ensemble » , les centrales syndicales françaises CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC, Unsa, FSU et Solidaires ont présenté un texte de huit pages lors d’une conférence de presse unitaire vendredi 5 juin 2015.

« Au-delà de leurs différences »

Suite aux attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper casher, « les organisations syndicales qui partagent des principes et des valeurs communes ont décidé de travailler ensemble », « au-delà de leurs différences », « contre le racisme, l’antisémitisme, les discriminations, le fondamentalisme et toutes les formes de totalitarisme », « mais aussi pour rechercher et exiger des réponses à la crise économique et sociale », souligne le texte.

Cinq chapitres pour agir

Fruit de débats conduits depuis fin janvier entre organisations syndicales, le texte décline en cinq chapitres les champs des actions favorisant le vivre ensemble : l’emploi, « facteur d’intégration sociale », la lutte « contre les discriminations à l’embauche », l’action dans les quartiers, l’éducation et enfin la laïcité au travail. Les organisations appellent leurs militants et les salariés à débattre de ces sujets, « à se rassembler dans les entreprises pour barrer la route au populisme, aux idées d’extrême droite et à la démagogie », et militer pour «  les valeurs du syndicalisme et des principes républicains ».

A consulter :

- « Après le 11 janvier 2015 : vivre ensemble, travailler ensemble »