Dossier "Éducation contre l’homophobie | L’école interpellée "
« Une reconnaissance officielle des parents sociaux »
12 juin 2013

3 questions à Fathira Acherchour, porte parole de l’APGL*

JPEG - 7.5 ko
Fathira Acherchour

- Comment se passe la scolarisation des enfants de familles homoparentales ?

  • Contrairement à ce qui se passe chez les politiques, la société civile et les institutions font la plupart du temps preuve de souplesse et d’adaptation face aux évolutions familiales. A l’école, chacun a réussi à dépasser sa méconnaissance initiale pour tenir compte de l’homoparentalité. Même si les choses se posent différemment selon le niveau scolaire. Dans le premier degré, le contact direct avec les enseignants implique que les familles homoparentales se rendent visibles, alors qu’au collège ou au lycée, les situations familiales ne se font jour qu’en cas de problème. La plupart des adolescents souhaitent vivre leur histoire familiale sans l’exposer aux yeux de tous.

- La nouvelle loi va-t-elle changer les choses ?

  • Oui, la loi sur le mariage va permettre une double filiation et une reconnaissance officielle des parents sociaux. Les deux parents auront les mêmes devoirs et les mêmes droits envers leur enfant au regard des professionnels de l’institution. Elle va également rappeler le devoir de neutralité auquel chacun doit se soumettre. La lutte contre l’homophobie doit s’inscrire dès le plus jeune âge pour qu’en école primaire aucun enfant ne puisse plus s’entendre dire : « Ce n’est pas possible d’avoir deux mamans ou deux papas ».

- Le débat sur le mariage pour tous a suscité des réactions violentes.

  • Des enseignants exerçant en écoles privées ont parfois dû faire face à des propos « de parents opposants à la loi » lors des périodes de tractages et d’appels aux manifestations. Des enfants et parents de familles homoparentales se sont senties très stigmatisés. Un argument supplémentaire pour que le gouvernement développe un travail dans tous les établissements autour de la lutte contre l’homophobie et l’intégration de toutes les familles. Pour nous cela passe par la mise en place de modules obligatoires dans la formation des professeurs.

*Association de parents et futurs parents gays et lesbiens

L’ensemble du dossier :

- Présentation du dossier
- Besoin de programmes et de formations
- Accueillir les familles | Neutralité et attention
- « Une reconnaissance officielle des parents sociaux »
- Projet d’école : une discrimination parmi d’autres
- Homophobie, en milieu scolaire aussi !
- Parler d’homoparentalité, et pourquoi pas ?
- En BREF
- « Un rapport étroit avec le sexisme »