Revalorisation
Une nouvelle carrière pour les PE
31 octobre 2016

Résultat de plusieurs mois de négociations autour du protocole Parcours professionnels carrières et rémunérations (PPCR), les carrières des enseignants seront progressivement rénovées d’ici à 2020. Point sur l’essentiel des mesures

Entre 2017 et 2020, les enseignants des écoles verront se mettre en place une série de mesures qui auront des conséquences directes sur le déroulement de leur carrière et se traduiront par un mieux sur leur feuille de paye. Il était temps, même si cette revalorisation salariale ne permettra de combler qu’une partie du retard vis-à-vis de leurs homologues européens.

Une nouvelle grille indiciaire
D’abord, une nouvelle architecture de la grille indiciaire sera progressivement mise en place, avec une augmentation du nombre de points d’indice sur tous les échelons. À l’avenir, cette revalorisation bénéficiera notamment aux enseignants en fin de carrière. Un gain de 23 points pour les échelons 7 et 9 de la classe normale par exemple, et de 38 points au dernier échelon de la hors-classe. Les PE aujourd’hui en fonction seront tous reclassés sur cette nouvelle grille en septembre 2017, avec des incidences différentes en fonction de l’ancienneté détenue dans leur échelon à cette date.

Un déroulement resserré
Deuxième mesure, un déroulement de la carrière resserré. Aujourd’hui, on accède au 11e échelon de la classe normale dans une durée théorique comprise entre 20 et 30 ans, plus pour les instituteurs intégrés par voie de liste d’aptitude. Cette durée sera désormais comprise entre 24 et 26 ans, en fonction de deux moments - les 6e et 8e échelon - où une accélération sera possible pour 30 % des personnels.

La hors-classe pour tous

Troisième disposition : à terme, tous les enseignants des écoles accéderont à la hors-classe avant de partir en retraite. Une phase « transitoire » est prévue, au cours de laquelle sera traitée la situation de ceux qui sont aujourd’hui aux derniers échelons de la classe normale et approchent justement de la retraite. Pour eux, le SNUipp-FSU demande une mesure leur garantissant ce passage à la hors-classe. Enfin un troisième grade, la classe exceptionnelle, sera réservé à un nombre très réduit d’enseignants exerçant des fonctions particulières ou jugés particulièrement méritants. Une disposition toujours contestée par le syndicat.

ISAE : de l’indemnitaire à l’indiciaire

Dans le cadre de la déclinaison du protocole d’accord PPCR aux carrières enseignantes, environ un tiers de l’indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves (ISAE) se verra progressivement transformé en points d’indice. Quatre points en janvier 2017, cinq en janvier 2018. Une mesure qui répond en partie à la demande du SNUipp-FSU d’intégrer primes et indemnités à la grille indiciaire. En effet, le calcul de la pension de retraite se fait à partir du nombre de points d’indice détenus dans les six mois précédant le départ à la retraite.

Le calendrier des mesures

Juillet 2016
Revalorisation du point d’indice de 0,6%
Janvier 2017
Premier relèvement du nombre de points d’indice par échelon, dont une première partie de transformation de l’ISAE en quatre points d’indice
Février 2017
Deuxième revalorisation du point d’indice de 0,6%
Septembre 2017
Mise en place du nouveau déroulement de la carrière. Tous les PE sont reclassés
Janvier 2018
Deuxième relèvement du nombre de points d’indice par échelon, dont une seconde partie de transformation de l’ISAE en cinq points d’indice
Janvier 2019
Troisième relèvement du nombre de points d’indice par échelon