Espe
Un nouveau référentiel de compétences
26 août 2013

L’arrêté relatif au nouveau référentiel de compétences est paru cet été. Un texte qui intègre une partie des demandes formulées par le SNUipp-FSU et entre progressivement en application à partir du 1er septembre. Décryptage

Adopté au Conseil supérieur de l’éducation du 6 juin dernier, le nouveau « Référentiel de compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation » a fait l’objet d’un arrêté ministériel paru au BO du 25 juillet dernier. Document de référence pour la formation dans les Espe, il entre en application dès cette rentrée pour les étudiants qui préparent le nouveau concours de recrutement 2014 et constitue aussi maintenant le “référentiel métier” pour l’évaluation des enseignants des écoles titulaires.
En revanche, les professeurs des écoles stagiaires 2013-2014, ainsi que les lauréats du concours anticipé dit « 2013-2 » ne sont pas concernés par ces nouvelles dispositions. Pour eux, le référentiel des dix compétences de 2010 continue à s’appliquer.

L’architecture du référentiel

Le SNUipp-FSU a travaillé à faire évoluer le texte. Il a pesé notamment sur son organisation générale et pour que soit reconnue la spécificité du métier de PE. Et de fait, la polyvalence, comme la maternelle, y sont spécifiquement déclinées. A l’arrivée, le document est organisé en distinguant :

- quatorze compétences communes aux professeurs et aux personnels d’éducation. Elles déclinent les notions d’éthique et de responsabilité des personnels vis à vis des élèves, de l’institution et de la communauté éducative.
- cinq compétences communes à tous les professeurs et qui concernent la culture commune, la maîtrise des savoirs enseignés, de la didactique et de la langue française, la différenciation, la socialisation, l’évaluation.

Des manques à corriger

Présenté comme un des éléments de cadrage de la réforme de la formation, le texte pointe les compétences attendues des enseignants et donne aux Espe des indications fortes sur les contenus de formation à mettre en place pour les acquérir. S’agissant de la formation initiale, il ne dit pourtant rien du niveau d’acquisition des compétences nécessaires à la validation. Pour le SNUipp-FSU, celles-ci se construisent dans un processus continu, tout au long de la carrière, et il ne peut être demandé à l’entrée dans le métier une maîtrise aboutie sur l’ensemble des compétences décrites. Quoi qu’il en soit, si la demande qu’un référentiel spécifique de formation soit réfléchi pour les étudiants et les stagiaires n’a pas encore été entendue, les discussions demandées au ministère concernant la formation continue l’ont été, puisqu’un groupe de travail doit se mettre en place à la rentrée à ce sujet.

Télécharger :
- le référentiel

Lire aussi :
- Éspe : démarrage ou transition ?