Simplification administrative
Simplification administrative : tout reste à faire
7 novembre 2014

La circulaire de simplification administrative vient de paraître mais concrètement tout reste à faire pour l’allègement du travail quotidien des directrices et directeurs d’école.

Depuis l’ouverture des discussions sur la direction d’école, le SNUipp-FSU demande, entre autre, un réel « choc de simplification administrative ». Lors des réunions sur ce thème, il a fait des propositions concrètes dont certaines sont reprises dans la circulaire mais restent à mettre en oeuvre dans les écoles. D’autres propositions restent plus que jamais d’actualité.

Lire :
- les propositions du SNUipp-FSU

Pour l’heure, la circulaire du 6 novembre ne va pas révolutionner l’activité des directeurs et directrices caractérisée par des tâches envahissantes, aujourd’hui complexifiées ici et là par la mise en place difficile des activités périscolaires liées à la réforme des rythmes.

Au niveau national
Cette « simplification » se limite à la création d’un guide juridique, quelques aménagements à venir de BE1d, d’affelnet et l’expérimentation d’un réseau social professionnel « via éduc ».

Au niveau départemental
Des protocoles de simplification doivent voir le jour au cours de l’année dans le cadre de discussions départementales auxquelles participeront les organisations syndicales représentatives. La circulaire en définit quelques principes comme la limitation d’enquêtes, simplification des sollicitations, révision des modalités de communications envers les directeurs, ...

Tout reste à faire
D’ores et déjà, les élus départementaux du SNUIpp-FSU vont maintenant solliciter les IA-DASEN pour que se mettent en place ces groupes de travail. Le SNUIpp va exiger des simplifications concrètes en partant de l’activité professionnelle réelle vécue par les directrices et les directeurs dans leurs écoles.

Télécharger :

- la circulaire parue au BO