Temps de travail en éducation prioritaire : du nouveau ?
28 octobre 2013

Lors d’une audition à l’Assemblée nationale sur le projet de la loi de finances pour 2014, le ministre de l’Education nationale a affirmé qu’il prévoyait une réduction du temps d’enseignement des enseignants exerçant en éducation prioritaire sans pour autant baisser les heures des élèves. Voilà, une très bonne nouvelle !

Le SNUipp-FSU se félicite de la perspective de voir traiter dans un même mouvement la situation du premier et du second degré.

Chacun connait la pénibilité spécifique des conditions d’exercice du métier dans ces territoires difficiles. Le travail y est parfois singulier. Plus qu’ailleurs, le métier demande de la relation aux familles véritable facteur de réussite notamment pour celles qui sont les plus éloignées de l’école. Plus qu’ailleurs, il requiert du travail pédagogique en équipe et des collaborations éducatives avec les partenaires.

Il serait tout à fait logique de reconnaître enfin toutes ces dimensions du métier en dégageant de manière plus conséquente du temps spécifique dans le service des enseignants d’Education prioritaire.

Le ministre vient de mettre le sujet sur la table. Chiche ! Et si on concrétisait !

Paris, le 28 octobre 2013