Droit à l’éducation
Sursis pour l’école du chemin des dunes
18 février 2016

L’école laïque du chemin des dunes installée dans la « jungle » de Calais sera préservée et des moyens devraient être proposés pour assurer la scolarisation des enfants de migrants.

La porte du dialogue semble ouverte. Alors qu’était prévue à brève échéance la destruction de « l’école laïque du chemin des dunes » implantée dans la jungle de Calais, une rencontre réunissant la Préfecture, l’Inspecteur d’académie, les représentants de l’école et l’ONG Solidarité laïque s’est tenue le jeudi 18 février. Au cours de la discussion, assurance a été donnée que l’école ne serait pas démantelée. A également été évoquée par l’Inspecteur d’académie la mise à disposition de moyens humains pour la prise en charge éducative des enfants de migrants, qu’ils vivent sous les tentes du camp, dans le centre Jules Ferry ou le centre d’accueil provisoire (CAP) récemment installé par les autorités. Une nouvelle rencontre est programmée dans les jours qui viennent pour avancer dans la mise en œuvre concrète de ces mesures.

Le SNUipp-FSU et Solidarité laïque suivront avec attention la mise en place du dispositif. Ils remercient les enseignants des écoles et l’ensemble des citoyens qui se sont mobilisés et continuent de le faire pour que soit respecté le droit à l’éducation de tous les enfants.

Lire aussi :

- réfugiés : signez contre la destruction de l’école du chemin des dunes
- enfants du camp de Calais : l’État doit prendre ses responsabilités !
- un reportage dans la “jungle” de Calais publié en septembre par Fenêtres sur cours