RASED
Supprimer les RASED, ce n’est pas un cadeau pour l’école !
6 décembre 2010

3000 bougies... Le 15 décembre à 17 heures, rassemblement devant le ministère de l’éducation nationale pour alerter sur la situation des RASED qui continuent de subir une lente érosion.

Le 15 décembre un rassemblement aura lieu à 17 heures devant le ministère de l’éducation nationale pour alerter sur la situation des RASED qui continuent de subir une lente érosion. 3000 bougies rappelleront les 3000 postes en voie d’être définitivement supprimés. Désormais "de plus en plus d’élèves et d’écoles se voient privés du recours aux aides spécialisées" dont ils auraient besoin.
"Supprimer les RASED, ce n’est pas un cadeau pour l’école !" est le titre d’un appel commun des organisations syndicales (CGT-Educ, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SNUipp-FSU), des associations professionnelles (AFPEN, FNAME, FNAREN), des mouvements pédagogiques ICEM, ANCP) et associations de parents (FCPE), afin d’interpeller l’opinion et l’éducation nationale au moment où se dessinent les cartes scolaires.

Il y a deux ans, la volonté de suppression des RASED avait pu être enrayée avec notamment l’énorme mobilisation autour de la pétition « Sauvons les RASED ». Depuis, une politique plus sournoise de non départ en stages de formation spécialisée vide littéralement les postes. Avec le projet de budget 2011, ce sont de nouveau des milliers de postes qui se retrouvent sur la sellette, fragilisant encore plus le service public d’éducation. Si officiellement le ministère ne donne aucune consigne spécifique, les postes de RASED, surtout ceux qui sont non pourvus, figurent en première place parmi les « gisements » de postes à fermer.
A cela s’ajoutent la dégradation des conditions d’exercice pour ces personnels ( zones d’intervention étendues, missions restreintes, frais de déplacement non remboursés) ainsi que la non reconnaissance institutionnelle (les aides spécialisées ne figurent toujours pas dans le guide de rentrée adressé aux familles).

Rendez-vous le 15 novembre à 17 heures devant le ministère
Chaque département aura son représentant. A cette occasion, 3000 bougies figurant les postes supprimés ces dernières années seront allumées, et une délégation sera reçue. Le rassemblement sera ponctué d’interventions et de témoignages lus.
Déjà des suites sont envisagées dans tous les départements à la rentrée de janvier 2011 pour des initiatives sur la défense des RASED, qui s’inscrivent dans le cadre général des mobilisations pour un autre budget de l’éducation nationale.