Pétition FSU-UNEF
Remettre à plat la formation des enseignants
4 juillet 2014

Alors que les étudiants candidats au concours des enseignants et de CPE ont dû cumuler une année de master et une préparation au concours, nombre d’entre eux ont pâti d’une réforme mal pensée. L’UNEF et la FSU exigent des changement de la formation des enseignants à la fois pour les lauréats au concours et les futurs candidats.

Les étudiantes candidats au concours des enseignants et de CPE ont dû cumuler dans la même année master et préparation au concours, dans un contexte où les informations sur les modalités de concours, d’affectations et de stages ont été délivrées au compte-gouttes, générant une situation extrêmement stressante et pénalisant les chances de réussite. Dans une pétition, la FSU et l’UNEF demandent que des pré-recrutements soient proposés en urgence aux étudiant non admis aux concours pour leur permettre de préparer une nouvelle fois, dans la sérénité et sans contraintes financières, le concours et si nécessaire le master. La réforme doit évoluer à la fois pour les lauréats au concours et les futurs candidats.

Une nouvelle chance pour les étudiants qui n’auront pas le concours

La FSU et l’UNEF demandent qu’une nouvelle chance soit accordée aux étudiants recalés :
- soit en leur permettant d’entrer en master 2 pour finaliser le diplôme préparant aux métiers de l’enseignement (MEEF) tout en bénéficiant des stages prévus en école et en suivant le parcours d’aide à la re-préparation du concours, sans frais d’inscription supplémentaires.
- soit en leur permettant d’entre dans une préparation au concours avec des stages, le maintien des droits des boursiers et des frais d’inscriptions équivalents à ceux d’un master.

Les mêmes conditions pour les lauréats des concours 

Qu’ils aient passé le concours exceptionnel ou rénové, qu’ils soient titulaires d’un M1 ou d’un M2 (ou équivalence), avec ou sans expérience d’enseignement, qu’ils bénéficient de dérogations de diplômes, tous les lauréat sont fonctionnaires stagiaires et doivent pouvoir bénéficier d’une formation professionnelle de qualité. La FSU et l’UNEF demandent qu’aucun stagiaire ne soit en pleine responsabilité d’enseignement sans formation pendant l’année de stagiarisation. Pour améliorer la formation il faut changer les conditions de stage en ne mettant les stagiaires qu’1/3 temps en responsabilité devant élèves maximum.

- Signer la pétition en ligne
- Télécharger la version papier

La version papier est à envoyer à la FSU : 104 rue Romain Rolland - 93260 Les Lilas.